Intégration de données : Google Cloud absorbe Alooma

CloudData & StockageLogiciels

Google s’engage à fournir le service d’intégration de données et migration cloud d’Alooma aux clients existants d’AWS et Azure. Mais pas aux nouveaux.

Google a annoncé acquérir pour un montant resté confidentiel le fournisseur de solutions d’intégration de données et de migration cloud Alooma.

La jeune pousse a été fondée en 2013 à Tel Aviv (Israël) et dispose d’une équipe à Redwood City (Californie). Depuis plusieurs années, Alooma est partenaire d’intégration de l’entrepôt de données Google Cloud Spanner, entre autres.

Les fondateurs d’Alooma, Yoni Broyde (CEO) et Yair Weinberger (CTO), l’ont confirmé dans un billet de blog. « Cette acquisition est une évolution de notre partenariat de longue date avec Google Cloud. Il fait suite à plusieurs intégrations natives, de Google Ads et Analytics à Cloud Spanner et BigQuery », ont-ils expliqué.

Avant l’annonce du rachat, Alooma était également partenaire des fournisseurs cloud et d’entrepôts de données dans le cloud AWS (Amazon Redshift) et Microsoft (Azure SQL Data Warehouse)… Des partenariats désormais caduques ?

Migration vers Google Cloud Platform

La multinationale s’est engagée à fournir le service d’Alooma aux clients existants utilisant des plateformes cloud concurrentes. En revanche, « nous n’acceptons plus que les nouveaux clients qui migrent vers Google Cloud Platform », a indiqué à CRN une porte-parole de Google. La firme de Mountain View ambitionne ainsi d’amener davantage d’entreprises à migrer vers sa sa plateforme et ses services cloud.

« L’un des éléments qui nous rend très enthousiastes concernant Alooma est l’expertise étendue que son équipe apporte à Google Cloud. Tant pour les bases de données commerciales d’entreprise que les bases open source ». Cela « nous aidera grandement à développer des capacités de migration supplémentaires dans Google Cloud Platform », a souligné Dominic Preuss, directeur management produit chez Google.

Alooma a reçu, à ce jour, près de 15 millions de dollars de financement d’investisseurs tels que Lightspeed Venture Partners et Sequoia Capital. L’entreprise ainsi soutenue permet à Google de renforcer sa présence en Israël, après le rachat de Velostrata l’an dernier.

(crédit photo © Google)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur