La Commission européenne pourrait interdire la vente de l'iPhone

Cloud

Après l’affaire des iPhones défaillants à cause d’un écran fissuré, la Commission européenne veut des réponses. L’ultimatum pourrait entrainer l’interdiction à la vente de l’iPhone d’Apple.

La Commission européenne ne lâche pas le morceau après les cas de fissures d’écrans d’ iPhone. Elle a, encore une fois, demandé des comptes à Apple sur ces cas afin de déterminer s’ils pouvaient être dangereux pour les utilisateurs.

Interrogée par l’AFP, Meglena Kuneva, la commissaire en charge des consommateurs de la Commission européenne n’a pas mâché ses mots à l’encontre de la firme Apple. Dans un communiqué, elle explique : «Des incidents ont été signalés cet été dans trois Etats : la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne. Des analyses sont en cours. Si un de ces pays déclare que ces produits sont dangereux, je demanderai leur retrait de la vente ».

Une attaque frontale contre Apple et le multiples cas de problèmes techniques avec l’Iphone 3Gs de la firme à la pomme. La commissaire poursuit : « Nous sommes en contact avec les autorités nationales et le fabricant. Nous attendons les réponses pour pouvoir tirer des conclusions ». Traduction, si l’un des trois pays cités se manifestent, l’interdiction tombera à coup sûr.

Côté français, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) avait annoncé avoir ouvert une enquête le 26 aout dernier visant à déterminer si oui ou non ces incidents pouvaient résulter d’une éventuelle défaillance. Des résultats encore très attendus.

Toujours est-il que, de son côté, Apple a toujours démenti avoir un défaut de conception sur ses iPhones. Aux dernières nouvelles, le constructeur déclarait que « dans tous les cas que nous avons examinés à ce jour, les fissures sont liées à une pression externe exercée sur l’iPhone », excluant ainsi tout défaut de fabrication. Cette fois le ton monte d’un cran puisque la Commission européenne prend les devants.

Elle précise, en guise de conclusion : « Nous verrons s’il est nécessaire d’intervenir, et s’il le faut, peu importe l’entreprise concernée et sa réputation, nous n’hésiterons pas. » Apple recommande simplement de ne pas exposer ses téléphones et baladeurs à une température supérieure à 35°C pour les questions de surchauffe. Des mesures suffisantes ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur