La Samsung Galaxy Tab 10.1 définitivement privée du marché allemand?

CloudJuridiqueTablettes

La Justice allemande a finalement tranché en faveur d’Apple : Samsung n’a plus le droit de commercialiser sa tablette en Allemagne. Directement, du moins.

Cette fois, c’est confirmé. Samsung ne pourra pas vendre sa Galaxy Tab 10.1 en Allemagne. Le tribunal de Düsseldorf (land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie) vient de le confirmer, vendredi 9 septembre, et donne ainsi gain de cause à Apple.

Pour mémoire, la firme de Cupertino avait porté plainte contre Samsung, considérant qu’il copiait tant les technologies que le design de l’iPad. Une nouvelle décision de justice qui vient confirmer l’injonction du 2 septembre dernier obligeant Samsung à retirer également sa tablette Galaxy Tab 7.7 de son stand au salon de l’IFA à Berlin.

Les Galaxy Tab toujours disponibles
Le fabricant coréen est déçu mais la situation pourrait être pire : le jugement ne porte que sur les ventes directes effectuées par Samsung, pas celles des distributeurs locaux qui s’alimentent auprès d’autres fournisseurs de Galaxy Tab. Les ventes de la tablettes ne devraient donc pas trop souffrir de cette décision de justice. De plus, Le fabricant a fait appel.

Au départ, Apple avait demandé un arrêt de la commercialisation de la Galaxy Tab au niveau européen. Mais les jugements peuvent différer en fonction des marchés visés, rappelle ITespresso.fr. En Australie, par exemple, l’affaire pourrait tourner à l’avantage du constructeur coréen.

Une avalanche de procès
Mais, globalement, c’est l’engrenage et tout porte à croire que les menaces de procès – quand elles ne sont pas déjà mises à exécution – vont perdurer l’an prochain. Samsung ne s’est pas laissé faire en lançant des actions contre Apple pour violations de brevets. Mais le segment des tablettes ne constitue pas le seul enjeu qui tourne aussi, voire surtout, autour des smartphones.

Fin août, la justice néerlandaise avait sommé Samsung de retirer de la vente trois modèles de smartphones (Galaxy S et sa déclinaison S II et Ace) commercialisés dans 10 pays européens. Mais finalement, le groupe coréen a assuré de son côté que l’interdiction ne concernait que les Pays-Bas. Les Echos rappelle qu’en période apaisée de business, « Apple est le deuxième client le plus important de Samsung en 2010 ». Une situation qui a peu de chance de perdurer face à la salve de confrontations judiciaires en cours…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur