Samsung privé de Galaxy Tab à l’IFA à cause d’Apple

CloudOS mobilesSmartphonesTablettes

Samsung a retiré sa tablette Galaxy Tab 7.7 de l’IFA suite à une injonction d’un tribunal allemand confirmant l’interdiction, à la demande d’Apple, d’interdire la vente des ardoises sur le sol allemand.

La rentrée est à l’image de l’été pourri pour Samsung. Le groupe coréen vient de confirmer avoir retiré sa tablette Galaxy Tab 7.7 de son stand au salon de l’électronique grand public IFA de Berlin (du 2 au 7 septembre). Cette décision fait suite à une injonction de justice qui interdit à Samsung la vente de ses tablettes numériques en Allemagne suite aux plaintes déposées par Apple en Europe.

Vendredi dernier, le 2 septembre, le tribunal de Düsseldorf a confirmé cette interdiction en validant la demande d’Apple. La firme de Cupertino accuse Samsung de violation de brevets, tant sur les tablettes que sur les smartphones du constructeur coréen. Une vingtaine d’affaires similaires sont en cours sur la planète entre les deux groupes, notamment en Europe.

Pour l’heure, Samsung ne peut donc plus vendre ses Galaxy Tab sur le sol allemand. Privant ainsi les visiteurs du salon de la découverte du nouveau modèle d’ardoise numérique en 7,7 pouces. Néanmoins, l’entreprise de Séoul compte examiner tous les recours possibles pour tenter d’inverser la décision judiciaire, rapporte Bloomberg.

Samsung et Apple sont embourbés dans une série de procès à l’échelle planétaire initiés par Cupertino qui accuse son concurrent (et néanmoins fournisseur de la puce A5 de l’iPad 2) de copier ses produits. Avec succès. En Europe, le tribunal de La Haye a condamné l’entreprise coréenne à retirer ses smartphones Galaxy S et sa déclinaison S II, et le Ace, du moins sous réserve d’effectuer certaines modifications logicielles. En Allemagne, après un moment d’hésitation, le tribunal de Düsseldorf confirme l’interdiction de la vente des tablettes sur son territoire. Aux Etats-Unis, le procès entre Apple et Samsung est fixé à juillet 2012.

Autant de coups durs pour Samsung qui se plaçait comme le principal concurrent d’Apple sur le marché des smartphones et tablettes. Bien que les ventes de ces dernières ne présentent pas un danger pour l’iPad avec « seulement » 500.000 exemplaires vendus selon Strategy Analytics (contre plus de 9 millions d’iPad pour le seul troisième trimestre fiscal de Cupertino), Samsung se montre beaucoup plus offensif sur les téléphones en s’arrogeant la deuxième place mondiale des constructeurs derrière Nokia au deuxième trimestre. Derrière Samsung, Apple vise Android et son incontournable ascension.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur