Le CEA et ses partenaires optent pour un supercalculateur de 200 téraflops signé Bull

Cloud

Acronymes et science – le TGCC du CEA va accueillir un nouveau cluster de 200 téraflops, qui sera utilisé par le CCRT, boostant la capacité de calcul de ce dernier à plus de 500 téraflops.

Bull va fournir un supercalculateur d’une puissance crête de 200 téraflops au CCRT (Centre de Calcul Recherche et Technologie), renforçant par la même occasion sa position d’étoile montante du secteur du calcul de hautes performances.

Cette machine, installée au sein du centre de calcul du CEA de Bruyères-le-Châtel dans l’Essonne (TGCC pour Très Grand Centre de Calcul), sera utilisée par les équipes de recherche d’Areva, d’Astrium, d’EDF, de l’Ineris, de Safran et du CEA. De multiples domaines d’application seront couverts.

Ainsi, dans son communiqué, le CCRT évoque « des études sur le fonctionnement des centrales électriques, la conception et la sûreté des réacteurs nucléaires, le développement des moteurs d’avion et d’hélicoptère, l’analyse des risques environnementaux, l’étude des protéines et le décryptage du génome, l’évolution du climat, la recherche de nouveaux matériaux… ». Tout un programme.

Un supercalculateur équipé de Xeon E5

Pour ce cluster, Bull va utiliser des serveurs équipés des nouveaux processeurs Intel Xeon E5-2680. Ces puces octocœurs (16 threads) sont cadencées à 2,7 GHz (3,5 GHz en mode turbo). Le supercalculateur sera mis en place en mai 2012.

Cette machine de 200 téraflops permettra au CCRT de disposer d’une puissance de calcul globale (tous clusters confondus) dépassant les 500 téraflops.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur