Le lent décollage de la fibre optique à domicile en France

Réseaux

Selon l’Arcep, l’essentiel des abonnements très haut débit vient de l’offre coaxial de Numéricâble. Faute d’offres, la fibre à domicile tarde à décoller.

La progression des abonnés très haut débit (THD) progresse lentement en France. Selon l’Observatoire du haut et très haut débit sur réseaux fixes de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), à peine 30.000 nouveaux abonnements sont venus enrichir le tableau du très haut débit au cours du deuxième trimestre 2010.

Au 30 juin, on arrive à un bassin de 365.000 comptes Internet pouvant accéder à des connexions à 100 Mbit/s. L’essentiel de ces comptes sont le fait des offres THD de Numéricâble dont les accès sur le backbone en fibre optique s’effectuent depuis une terminaison de réseau en coaxial au niveau du câblage des bâtiments. L’offre fibre-coaxial compte 275.000 clients. Soit plus de 75% des abonnements THD mais aussi des recrutements avec 20.000 nouveaux arrivants.

Avec seulement 10.000 nouveaux utilisateurs, la progression du FTTH ne décolle pas. L’ARCEP préférerait voir des signes plus forts sur le front de l’adoption du FTTH (fibre à domicile). Au total, 90.000 foyers sont directement reliés à Internet en optique.

Le câblo-opérateur Numericable affiche donc un avantage certain par rapport à ses concurrents venus des réseaux cuivres (Orange, SFR, Free, Bouygues Telecom). Une position qu’il compte renforcer avec sa nouvelle offre NCbox Power concentrée sur les contenus et se poursuit avec l’annonce d’une chaîne pilote 3D HD, en partenariat avec Panasonic, disponible depuis le 2 septembre.

La course au très haut débit ne fait que commencer, rappelait l’Arcep au printemps en regard du cadre réglementaire qui reste à clarifier pour le déploiement dans les zones moyennement et peu denses. Le déploiement mutualisé dans les immeubles en multifibre ayant été défini pour la zone A (dense). Néanmoins, le lancement du programme national très haut débit en région et les annonces de multiplications des investissements des opérateurs (notamment chez Free et Orange). laisse espérer un décollage des abonnements fibre optique pour 2011.

D’ici là, les connexions ADSL poursuivent leur bonhomme de chemin. Au 30 juin, la France compte, pour la première fois, un peu plus de 20 millions d’abonnés haut débit (dont 19,06 millions en ADSL). Soit 240.000 nouveaux clients sur le trimestre. Au total, 20,37 millions de foyers sont reliés à Internet en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur