Le CEO de BlackBerry revendique une ‘neutralité’ des apps mobiles

AppsMobilitéSmartphonesTablettes
BlackBerry-Logo-480x250

Sur les terminaux mobiles, accéder à du contenu ou à des services web passe en général par des applications. Mais comment appliquer le principe de neutralité du Net si ces applications ne sont pas accessibles sur toutes les plates-formes ?

Dans une lettre ouverte adressée au président Obama et à la FCC (Federal Communications Commission), John Chen, CEO de BlackBerry, se penche sur le sujet épineux de la neutralité du Net. Il en appelle à une neutralité des applications mobiles.

Tous les fournisseurs de contenu ne livrent pas des applications adaptées à chacune des plates-formes mobiles. C’est ainsi le cas de Netflix, qui ne propose pas de client BlackBerry OS, alors que des applications dédiées sont accessibles pour les autres systèmes d’exploitation mobiles.

John Chen regrette ainsi que le monde des smartphones et tablettes soit devenu à deux vitesses : d’un côté Android et iOS et de l’autre les oubliés, qui accèdent à moins d’applications et de contenu.

Des efforts… à sens unique

La plupart des applications mobiles étant connectées, ce phénomène participe à limiter la neutralité du Net. John Chen souligne également que les efforts sont parfois réalisés à sens unique : « Contrairement à BlackBerry, qui permet aux utilisateurs d’iPhone de télécharger et d’utiliser notre service BBM, Apple ne permet pas aux utilisateurs BlackBerry ou Android de télécharger le service de messagerie iMessage », souligne-t-il.

Il est à noter qu’afin de réduire le fossé existant entre BlackBerry OS et les ténors du secteur, la firme propose une couche de compatibilité partielle avec les applications Android. OpenMobile propose par ailleurs un outil permettant de rendre les applications Android compatibles avec webOS. Une offre qui sera prochainement adaptée à Linux, Windows, Tizen et Firefox OS.

À lire aussi :
CES 2015 : BlackBerry propose une plate-forme pour l’Internet des Objets
BlackBerry se rapproche de l’équilibre financier
Samsung ne compte pas racheter BlackBerry


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur