Les cartes de Nokia Here bientôt disponibles sur Android et iOS

OS mobilesPoste de travail

La division Here de Nokia travaille sur des versions Android et iOS de son offre de cartographie. Applications gratuites qui viendront concurrencer Google Maps et Apple Plan.

Libéré de son accord avec Microsoft (après lui avoir finalisé la vente de son activité terminaux mobiles en avril dernier), Nokia élargit son offre de cartographie au-delà de l’environnement Windows. La filiale Here du groupe finlandais s’apprête à proposer des cartes gratuites pour les plates-formes Android et iOS, rapporte le Wall Street Journal.

A la différence de Google Maps ou iOS Plan, l’offre de Here propose notamment de pouvoir stocker les cartes sur le terminal mobile, ce qui évite une consommation inutile des ressources réseau et assure un service de qualité même quand la connexion est coupée (ou faible). Une fonction similaire mais plus limitée existe néanmoins sur Maps. De plus, Nokia n’envisagerait pas de compenser la gratuité du service avec des liens publicitaires comme pour Maps pour les particuliers.

Avant la fin de l’année

Ses services de cartographie et géolocalisation sont commercialisés sous forme de licence auprès des entreprises comme les constructeurs automobiles ou les sociétés nécessitant des solutions d’assistance à la navigation dans le cadre d’activités de transports-livraison (FedEx, Amazon…). Si Nokia ne tirera aucun profit monétaire à proposer gracieusement ses cartes aux utilisateurs individuels d’Android et iOS, leur usage permettra à l’éditeur d’en recevoir plus de retour d’expérience et ainsi d’affiner le produit (notamment le moteur de localisation). Autant de données qui lui permettront d’améliorer son offre en direction des professionnels mais aussi dans le cadre du développement de nouveaux produits, notamment en matière de « cartographie cognitive » (lire Nokia Here investit dans le Big Data avec Medio Systems).

Les premières applications Here pour les systèmes de Google et Apple sont attendues avant la fin de l’année, selon Sean Fernback, le responsable mobilité de Here interviewé par le quotidien américain. « Nous irons là où le marché se développe », a-t-il indiqué. Autrement dit, sur les terminaux Android (largement dominant à l’échelle mondiale) et les iPhone (très présents en entreprise). Si Sean Fernback est convaincu que les utilisateurs sont à la recherche d’alternatives à l’offre existante, il restera à vérifier que ces deux plates-formes accepteront l’arrivée d’un concurrent de taille.

Première tentative en 2012

Récemment, Nokia Here a annoncé un partenariat avec Samsung pour fournir des services de cartographie à la plate-forme Tizen qui vise à équiper plusieurs appareils mobiles (dont les terminaux Galaxy) et la smartwatch Gear S (avec Navigator, une application d’assistance vocale à la navigation).

En 2012, Nokia avait tenté de profiter des dysfonctionnements de Plan pour se positionner sur la plate-forme d’Apple. Mais l’application non finie lancée dans la précipitation fut un échec total, a reconnu Sean Fernback. Cette fois, Nokia semble avoir pris le temps d’élaborer une stratégie réfléchie de conquête du marché des services de cartographie.


Lire également
Nokia investit fortement dans le marché de la voiture connectée
Apple enrichit Plans avec l’expertise de Spotsetter
Google s’offre Skybox Imaging pour enrichir ses services de géolocalisation


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur