MicroStrategy décline sa plateforme en trois versions, dont une gratuite

Logiciels

Plus de visualisations, d’exploration de données et de simplicité, la nouvelle mouture de MicroStrategy promet aussi des traitements jusqu’à 40 fois plus rapides grâce au In-Memory. Tour d’horizon avec Jean-Pascal Ancelin, directeur général de l’éditeur pour la France.

Suivant l’évolution du marché, le spécialiste de la Business Intelligence Microstrategy dévoile une nouvelle version de son logiciel avec une approche plate-forme. Plus original, l’éditeur annonce une déclinaison en trois versions de MicroStrategy Analytics Platform : MicroStrategy Analytics Enterprise, MicroStrategy Analytics Desktop (version monoposte gratuite) et MicroStrategy Analytics Express pour la visualisation des données en self-service sur le Cloud.

MircroStrategy AncelinSilicon.fr – Pouvez-vous résumer les trois ou quatre annonces majeures de cette nouvelle plateforme ?

Jean-Pascal Ancelin : Cette nouvelle version (9.4) apporte plus de fonctions de visualisation, dont nos analyses de cartes gratuites et prêtes à l’emploi, et de nouvelles fonctions analytiques avec un In-Memory jusqu’à 40 fois plus rapide avec dix fois plus de données, et un support évolué du Big Data.

De plus, nous mettons à disposition des utilisateurs métier un accès direct aux données en mode multisource. Enfin, la plateforme prend en charge deux fois plus d’utilisateurs avec une configuration matérielle équivalente.

Que peut-on réellement faire avec la version Desktop gratuite, mais individuelle ?

Notre nouvelle offre Desktop (client local lourd, téléchargeable ici) offre l’exploration et l’analyse visuelle gratuites des données à tout utilisateur sous Windows.

En quelques minutes, l’utilisateur installe le logiciel, et peut obtenir simplement une visualisation de ses données et démarrer son analyse sans connaissance technique. Il peut créer des tableaux de bord et même les partager via des documents PDF. Malgré l‘absence de métadonnées et de couche sémantique, le logiciel propose l’accès multisource et des fonctions analytiques très évoluées. L’utilisateur est en mesure de réaliser des analyses confortables grâce aux nouvelles performances en mémoire et aux analyses de cartes.

Qu’apporte de plus le SaaS MicroStrategy ?

Sur notre SaaS MicroStrategy Analytics Express, nous proposons une offre d’essai gratuite d’un an, avec jusqu’à 1 Go de données importées par instance (voir ici).

Dans notre propre datacenter, l’utilisateur profite de nos experts et de notre infrastructure à très haute disponibilité à Londres ou aux États-Unis. En plus des fonctionnalités proposées dans Desktop, Express offre des applications mobiles natives et la collaboration en équipe sécurisée via le Cloud. En effet, l’utilisateur peut inviter jusqu’à plusieurs milliers de collègues à se connecter, analyser et partager données et opinions. La communauté Express compte déjà plus de 32 000 utilisateurs dans le monde.

Sur ce mode Cloud, où sont physiquement stockées les données ?

Deux possibilités : soit le client conserve les données dans l’entreprise et la solution Cloud se connecte en mode VPN, soit les données sont rapatriées via le connecteur Informatica. D’ailleurs, nous annonçons la prise en charge de SQL Server Enterprise Edition (jusqu’à 3 To de données), aux côtés des systèmes déjà supportés : Teradata, Actian ParAccel, SQL Server et Netezza.

De nouveaux connecteurs Hadoop et NoSQL [NDLR : Not Only SQL] sont également proposés comme MongoDB, Intel Distribution for Apache Hadoop, HortonWorks Data Platform 1 .3 ou Pivotal HAWQ (PivotalHD Hadoop de EMC).

Quels modes tarifaires avez-vous adoptés pour le mode SaaS ? Quelques exemples d’applications en France ?

L’offre est facturée par mois, par utilisateur ou par CPU. L’entreprise peut également opter pour une facturation en fonction du volume de données. Après un ticket d’entrée d’environ 10 000 euros.

Globalement, l’environnement Cloud de BI pour l’entreprise est totalement opérationnel en 48 heures ! Lancé en janvier 2013 en France, le SaaS MicroStrategy compte déjà plus de 10 références en France, dont Celio ou une grande banque française.

Une grande organisation a ainsi lancé un projet RH mobile afin de disposer d’un tableau de bord de pilotage basé sur des indicateurs clés (KPI) pour le suivi des carrières. Sans modifier l’existant, cette application a été entièrement développée et livrée en trois mois.

De même, le groupe Celio a créé en quelques mois un tableau de pilotage totalement opérationnel destiné à son comité exécutif.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur