Packard Bell met l'accent sur les 'gamers'

Cloud

Le fabricant vise, non pas les joueurs très réguliers, mais les occasionnels

L’activité jeu vidéo tire la vente de PC, ce n’est plus un secret. Logique donc que Packard Bell (propriété d’Acer) se jette dans la bataille en proposant, à l’occasion du salon mondial du gaming parisien, sa propre machine.

L’ iPower X2.0 se veut une PC façonné pour le jeu. Parée d’une robe noire foncée et pourvue d’une ouverture latérale très proche de celle d’un four à micro-onde, la « bête » s’architecture autour d’un processeur Intel Core 2 Quad ou d’un processeur Intel Core 2 Extreme. Interrogé sur la possibilité de voir un processeur AMD intégré à sa machine, le fabricant “n’exclue pas de travailler avec d’autres [fondeurs]”. Côté graphique, Packard Bell offre le choix entre une ATI GeForce 9800GX2 ou une Radeon HD4870.

Le PC offre dispose également de plusieurs espaces d’accueil pour disque dur, pour une capacité totale de 4 To. Deux lecteurs de cartes 2 en 1 et un lecteur Blu-ray accompagnent également l’ensemble.

Pour lutter contre la surchauffe inhérente à ce type d’ordinateur, trois ventilateurs de 120 millimètres créent à l’intérieur du châssis un flux d’air frais. Un second système de refroidissement liquide, à l’image de ceux proposés par Dell et IBM, peut également être installé.

Avec l’iPower X2.0, l’assembleur ne vise pas la frange très réduite des hardcore gamers. “Nous visons plutôt les joueurs occasionnels“, indique le fabricant. Le prix de l’appareil, 999 euros pour un modèle d’entrée de gamme, confirme ce positionnement.

Packard Bell a écoulé en 2007 deux millions de PC dans trente pays. L’acquisition de son capital par Acer lui a permis d’intégrer le trio de tête de fabricants de PC, derrière HP et Dell. Packard Bell souhaite renforcer sa position, notamment en écoulant ses produits dans les pays émergents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur