La panne de Telehouse 2 pousse France-IX à moderniser son infrastructure

CloudDatacentersSécurité

La panne qui a touché le datacenter Telehouse 2 dimanche soir confirme la nécessité pour le point d’échange France-IX d’enrichir son infrastructure d’un nouveau cœur de réseau.

Telehouse 2 (TH2), l’un des plus importants datacenters parisiens, a connu des dysfonctionnements dimanche 9 mars dans la soirée. Le centre de donnée « Voltaire » a subi une panne de climatisation, provoquant l’arrêt de certains équipements, a rapporté ITespresso.fr. Une panne qui n’a duré que quelques heures mais néanmoins dommageable pour nombre d’opérateurs et acteurs du Net pour lesquels TH2 constitue un important nœud de transit de leur trafic.

France-IX très légèrement impacté

C’est notamment le cas de l’opérateur de peering parisien France-IX, qui sert plus de 200 entreprises. Avec un moindre mal. « France-IX n’a été que légèrement impacté par l’incident de Telehouse-2 survenu hier soir, indiquait, par voie de communiqué, Simon Muyal, responsable technique de France-IX depuis février dernier. Comme plusieurs de nos membres présents sur ce site, nous avons surveillé de près l’augmentation de température de nos équipements, mais il n’y a eu aucune interruption de service. La très légère baisse de trafic par rapport aux statistiques habituelles peut laisser penser que certains de nos membres ont été impactés ou qu’ils ont anticipé le problème en redirigeant le trafic. »

L’incident conforte France-IX dans sa volonté, prévue de longue date, de renforcer son infrastructure. Notamment en privilégiant une architecture plus distribuée afin de renforcer la résilience du réseau. « Il est primordial que chaque acteur de l’Internet pense à distribuer l’hébergement de ses ressources sur au moins deux sites », ajoute le directeur technique.

Un troisième cœur de réseau

Le point d’échange dirigé par Franck Simon dispose déjà de deux cœurs de réseaux distribués sur les sites de Telehouse 2 et Interxion PAR5 (Saint-Denis). Une architecture redondée (voir schéma ci-dessous) complétée par 6 points de présence (5 sur Paris et 1 à Marseille pour l’interconnexion avec l’Afrique). Et cette configuration est en cours d’extension. France-IX va ouvrir un troisième cœur de réseau dans le courant de l’été. « Ce nouveau triangle rendra l’infrastructure plus robuste, explique Simon Muyal. Ainsi, en cas d’incident sur un des cœurs de réseau, seul ce site tombe. Les 6 autres sites parisiens du réseau France-IX ne se trouvent pas impactés. »

France-IX a déjà jeté son dévolu sur Interoute et Neo Telecom pour renouveler les liens fibres entre ses différents sites. Les fournisseurs d’équipements seront pour leur part dévoilés prochainement. « Ces nouveaux équipements nous permettront également de lancer de nouvelles offres de services au deuxième semestre, notamment le port 100G », ajoute l’entreprise. Une vraie bouffée d’air alors que l’offre de France-IX se limite aujourd’hui à des ports 10G. De quoi répondre aux besoins grandissant des ses membres dont le trafic général connait des pointes à plus de 250 Gbit/s.

Cartes des POP de France-IX

(Article modifié le 12 mars)

crédit photo © dotshock – shutterstock


Lire également
Benoit de la Tour, Ciena : « rapprocher les datacenters des consommateurs »
SFR bâtit un nouveau datacenter pour le Cloud
Cloud : IBM investit 1,2 milliard de dollars dans 15 nouveaux datacenters


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur