PC : croissance robuste des ventes grâce aux portables

PCPoste de travail
Lenovo ThinkPad P14s

Les ventes mondiales de PC ont fortement progressé au 3e trimestre 2020, selon IDC et Gartner. La demande d’ordinateurs portables a atteint des sommets.

Le travail et l’enseignement à distance dynamisent les ventes en volume de PC, selon les données préliminaires livrées par les sociétés d’études de marché Gartner et IDC.

D’après Gartner, 71,4 millions d’unités ont été vendues au troisième trimestre 2020, soit une hausse de 3,6% en comparaison du second trimestre 2019.

De son côté, IDC annonce 81,3 millions de PC « traditionnels » vendus de juillet à septembre 2020. Un chiffre en hausse de 14,6% par rapport à celui de l’été 2019.

Le périmètre d’étude diffère*. Mais les deux sociétés constatent que la forte croissance des ventes de PC portables a compensé la baisse de la demande d’ordinateurs de bureau.

Du côté des fabricants, Lenovo devance encore ses concurrents.

Lenovo maintient son leadership

Le groupe chinois Lenovo a conservé sa position de numéro un mondial des PC. Ses ventes trimestrielles dépassant pour la première fois les 18 millions d’unités livrées.

Selon Gartner, Lenovo dispose dorénavant d’une part de marché de 25,7% en volume. HP de 21,6%. Selon IDC, Lenovo (23,7%) et HP (23%) sont au coude-à-coude. Dell, Apple et Acer font aussi partie du top 5 mondial. Les ventes sont orientées vers les portables.

Pour Jitesh Ubrani, responsable de recherche chez IDC, « la demande du grand public et la demande institutionnelle ont atteint des niveaux records dans certains cas. »

Un point de vue partagé par Mikako Kitagawa, directrice de recherche chez Gartner. « Ce trimestre a connu la plus forte demande de PC grand public étudiée par Gartner en cinq ans », a-t-elle déclaré. « Le marché des PC professionnels » n’a pas eu la même dynamique.

« Les entreprises ont continué d’acheter des PC pour le travail à distance. Mais leur attention est passée de l’achat urgent de terminaux à l’optimisation des coûts » en période de pandémie de Covid-19. « Malgré tout, les investissements des entreprises sont restés solides là où le soutien des gouvernements pour l’enseignement et le travail à distance a alimenté l’achat d’appareils, notamment aux États-Unis et au Japon », a ajouté l’analyste.

*IDC prend en compte les desktops, les notebooks (Chromebooks inclus) et les stations de travail. Gartner couvre les PC de bureau, les PC portables et les ultraportables (comme les Microsoft Surface), mais pas les Chromebooks ou les iPad.

(crédit photo © Lenovo)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT