Premier trimestre 2010: Google toujours à la hausse

Cloud

Google affiche un chiffre d’affaires en hause de 23% pour un début d’année qui s’annonce cependant mouvementé.

Les annonces des résultats trimestriels se poursuivent en ce début de deuxième trimestre. Après Intel et AMD, c’est au tour de Google de déballer ses chiffres. Plutôt bons au demeurant. Sur les trois premiers mois de l’année, l’entreprise de Mountain View dévoile un chiffre d’affaires de 6,77 milliards de dollars, en hausse de 23% par rapport à la période similaire de 2009 (avec 5,51 milliards).

Une progression qui transparaît également dans les résultats net avec 1,96 milliard de dollars contre 1,42 milliard un an auparavant (+37%). Soit 6,06 dollars par action (4,49 dollars en 2009) pour les 323 millions de titres côtés en Bourse.

Les revenus publicitaires constituent toujours la quasi-totalité des sources financières de Google malgré la diversification de ses activités, à commencer par la commercialisation de ses solutions en ligne à travers Google Apps. Ces revenus se répartissent entre les sites de Google pour 66%, et ceux des partenaires pour 30%.

Les pages du moteur de recherche et de YouTube, principalement, ont généré 4,44 milliards de dollars de revenus. En hausse annuelle de 20%. Si les sites du programme AdSense (plate-forme publicitaires d’annonces diffusées par les partenaires) ne comptent «que» pour 2,04 milliards de dollars, leurs progression annuelle de 24% reste excellente.

A noter que Google génère plus de la moitié (53% ou 3,58 milliards de dollars) de ses revenus en dehors des Etats-Unis. Dans ce cadre, le Royaume-Uni reste la zone géographique la plus performante pour Moutain View en lui apportant 13% du total du chiffre d’affaires (842 millions).

Si Google commence bien l’année, il restera à vérifier qu’il parviendra à franchir les obstacles qui s’amoncellent. Notamment en Chine où son récent volte-face risque de le couper du premier marché Internet mondial. D’autre part, bien que leader incontesté du marché de la recherche en ligne, Google a tendance à céder du terrain sur son concurrent Bing aux Etats-Unis. En mars, Comscore lui accréditait 65,1% des parts contre 65,5% le mois précédent. Le moteur de Microsoft en profite pour s’installer à 11,7% (contre 11,5% précédemment). En revanche, la situation européenne reste des plus favorable au leader de la recherche.

Enfin, si Google continue ses investissements sur le marché de la publicité, notamment le terrain des téléphones mobiles qui constituent le nouveau levier de développement de l’industrie, il lui reste encore à finaliser l’acquisition de AdMob. Surtout qu’en la matière, Apple se montre offensif en proposant à son tour sa plate-forme iAd pour afficher de la publicité directement au sein des applications mobile, iPhone et iPad. Mountain View doit aussi gérer la problématique des droits d’exploitation des ouvrages numérisés, tant aux Etats-Unis qu’ en Europe. Enfin, Google devrait commencer à tirer parti de l’adoption de son OS mobile Android, aujourd’hui utilisé par 3,9% des téléphones mobiles dans le monde selon le cabinet Gartner.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur