Red Hat acquiert Inktank, spécialiste du software defined Storage

CloudComposantsStockageVirtualisation
acquisition (crédit photo © estima - Fotolia.com)

Red Hat a annoncé le rachat d’Inktank, éditeur d’une solution Open Source de software defined storage (SDS). La virtualisation du stockage devient un enjeu pour construire les datacenters virtuels de demain.

Red Hat place ses pions dans la virtualisation du stockage en annonçant le rachat de la société Inktank, qui édite une plateforme Open Source de stockage distribué, nommée Ceph. Red Hat a mis 175 millions de dollars en cash pour s’offrir cette entreprise née en 2012 et basée à San Francisco. Son fondateur et CTO, Sage Weil rappelle dans un blog que « les premières lignes de codes ont été écrites il y a maintenant 10 ans avec un développement plus actif depuis 2 ans ». La société avait levé en amorce 14,4 millions de dollars pour se développer, notamment auprès de Mark Shuttleworth, le fondateur de Canonical, éditeur de la distribution Linux Ubuntu.

Ceph la base du SDS pour Red Hat

La start-up comprend 50 salariés et revendique des clients comme Cisco, le CERN, Deutsche Telekom. Elle a noué des partenariats avec Dell et Alcatel-Lucent.  Red Hat entend bien se servir d’Inktank pour faire de Ceph sa brique SDS (Sofware Defined Storage). Brian Stevens, CTO de Red Hat a expliqué dans un communiqué, « nous allons travailler ensemble pour faire de Ceph le choix de facto du software defined storage ».

Ceph se propose de remplacer les ressources de stockage existant par une couche de virtualisation qui peut fonctionner en mode bloc, objet (à travers des API pour S3 d’Amazon ou de Swift d’OpenStack) ou système de fichiers. Sur ce dernier point, le site d’Inktank marque qu’il est en préparation pour 2014. Il y a fort à parier que Red Hat combine la technologie Ceph avec celle de Gluster (acquise 136 millions de dollars) qui a fourni le file system, GlusterFS. La solution Ceph devrait trouver sa place au sein de Red Hat Storage Server 2.1 qui s’orientait déjà vers le SDS. L’éditeur devrait en dire un peu plus dans les prochaines semaines.

Un marché en mouvement

Cette annonce intervient dans un marché en pleine ébullition autour de la virtualisation du stockage. George Texeira, fondateur de Datacore, nous expliquait qu’« en l’espace de 2 ans, le marché s’est transformé avec l’arrivée de la mémoire flash et des SSD ». Il souligne également que deux annonces ont été importantes dans le secteur « ViPr d’EMC et vSAN de VMWare ». Si on ajoute les efforts sur la brique stockage dans OpenStack à laquelle travaille Red Hat, les différents acteurs avancent sur la virtualisation du stockage pour éviter d’être en retard.

crédit photo © estima – Fotolia.com

A lire aussi :

SUSECon 2013 – SUSE se lance dans les solutions de stockage distribué


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur