Résultats : Devoteam en voie de stabilisation

RégulationsSSII

Amaigri par une vague de cessions d’activités, Devoteam n’est plus très loin de stabiliser son chiffre d’affaires. La SSII terminera l’année avec 450 millions d’euros de CA, à comparer aux 515 millions de 2012.

Pour son troisième trimestre, la SSII Devoteam publie un chiffre d’affaires de 101,8 millions d’euros, en retrait de 13,4 % sur un an. Une décroissance qui reflète surtout le retrait de Devoteam de l’activité télécoms en France (400 personnes), revendue à Ericsson en début d’année.

Signalons que Devoteam s’est aussi délesté de Exaprobe (sécurité et réseaux, quelque 70 salariés), repris par Econocom, et de sa filiale russe Teligent, cédée à New Frontier Innovation.

A périmètre comparable, le recul n’est donc que de 1,7 %, contre 5,9 % au cours du premier semestre.

Cette amélioration sensible est notable tant en France (où la décroissance organique est limitée à 0,9 % au troisième trimestre) que hors de l’Hexagone (-2,5 %).  Devoteam réalise 42 % de son chiffre d’affaires à l’intérieur de nos frontières.

700 personnes de moins en un an

Le groupe qui compte parmi ses 3 premiers clients BNP Paribas et le groupe pharmaceutique Pierre Fabre emploie désormais quelque 3 915 personnes, contre 4 661 un an plus tôt.

Devoteam s’attend à réaliser un chiffre d’affaires de quelque 450 millions d’euros, pour une marge opérationnelle toujours sous pression, aux environs de 3,5 %.

Pour épauler les deux co-Pdg, Stanislas et Godefroy de Bentzmann, Devoteam vient de nommer un directeur général, Sébastien Chevrel (en photo), jusqu’alors en charge de la région Europe de l’Ouest. Il a pour mission la mise en place du plan de transformation et d’efficacité opérationnelle Eagle à l’échelle du groupe.

Rappelons que l’exercice 2012 de la SSII s’est soldé par une perte de 2,8 millions d’euros. Au cours de cet exercice, la trésorerie avait fondu passant en un an de 40 millions à 9,7 millions au 31 décembre 2012. Dans son document de présentation des résultats du troisième trimestre 2013, Devoteam se contente de promettre une solide amélioration du résultat net pour l’année en cours.

En complément : tous les résultats des SSII

– Capgemini : la croissance est de retour… y compris en France
– Résultats : Sopra accélère, mais affiche sa prudence
– Atos cale au troisième trimestre, plombé par la France
– Résultats: Orange freine (un peu) sa chute au troisième trimestre 2013
– Résultats : Steria aussi accuse le coup
– GFI solide en France, friable à l’international
– Osiatis grossit avant d’être avalé


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur