Rupture de stock du Kindle à 139 dollars chez Amazon

Logiciels

La 3e génération du Kindle lancé fin juillet n’est plus disponible indique le cyber-marchand sur son site. Une bonne nouvelle pour Amazon, menacé par l’iPad.

Lancé le 29 juillet dernier à 139 dollars, les stocks du Kindle nouveau sont, forcément, déjà épuisés. « Réservez votre place », indique Amazon sur son site en lieu et place de la commande effective de sa liseuse électronique. Dans cette logique évidemment, le premier sur la commande en ligne sera le premier à recevoir les futures liseuses dont les livraisons doivent reprendre « le 4 septembre ou avant ».

Pour 139 dollars (105 euros) pour la version wifi (le modèle wifi et 3G+ s’élève à 189 dollars), le client peut désormais s’offrir une liseuse électronique digne de ce nom et ainsi avoir accès au catalogue du site en ligne Amazon. Ce dernier référence en effet plus de 620 000 titres payants et 1,8 million d’ouvrages libres de droits accessibles gratuitement.

La troisième génération du lecteur de livres électroniques d’Amazon a donc fait mouche si l’on en croit cette rupture des stocks. Et pourtant… Le pari n’était pas gagné. Le lancement de l’iPad a obligé Amazon à revoir ses positions. Il y a quelques semaines, les consommateurs ont ainsi constaté la multiplication d’annonces chez le cyber-marchand américain.

En plus des applications Kindle disponibles sur les iPhone ou sur les smartphones Android, Amazon a aussi lancé une nouvelle version de son Kindle DX début juillet. Un nouveau « grand » modèle, le Graphite (9,7 pouces), mais à moindre prix puisqu’il est à 379 dollars. Cent euros de moins par rapport à la première version sortie en début d’année à 489 dollars (aujourd’hui disponible à 359 dollars).

En juin déjà, Amazon vendait plus de livres électroniques que de livres papier ( 180 e-books vendus pour 100 livres reliés ), la tendance n’est pas prête de s’inverser avec les bonnes ventes des Kindle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur