Semi-conducteurs : Samsung grille encore Intel

ComposantsMobilitéPoste de travail

Samsung Electronics a renforcé son avance dans les semi-conducteurs l’an dernier. Mais le vent pourrait tourner en faveur d’Intel en 2019, estime Gartner.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Premier fabricant mondial de semi-conducteurs, Samsung a profité à plein de l’essor du segment mémoires en 2018, rapporte Gartner.

Selon la société d’études, les ventes mondiales de puces électroniques, tous segments confondus, ont progressé de 12,5% à 474,6 milliards de dollars l’an dernier. Une croissance à deux chiffres, donc, mais inférieure aux données préliminaires publiées.

« Malgré le ralentissement de la croissance, le segment des mémoires reste le plus important du marché mondial des semi-conducteurs en valeur, soit 34,3% du chiffre d’affaires total », a déclaré Andrew Norwood, vice-président de la recherche chez Gartner.

Samsung a largement bénéficié de cette tendance. Et ce essentiellement grâce à la forte demande axée sur la mémoire vive dynamique (DRAM). 88% des revenus semi-conducteurs de l’industriel sud-coréen provenant des ventes de mémoires.

En 2018, son chiffre d’affaires semi-conducteurs a ainsi augmenté de 20,4% à 73,6 milliards de dollars. Avec une part de marché de 15,5%, Samsung a donc encore devancé Intel (14% du marché). Mais le fondeur américain pourrait reprendre l’avantage cette année, prévient le cabinet d’études. Samsung serait-il un colosse aux pieds d’argile ?

Gartner prévoit un ralentissement de la hausse du prix de la mémoire DRAM cette année, parallèlement à l’augmentation des capacités de production de mémoires de la Chine.

Dans ce contexte, « l’avance de Samsung est littéralement bâtie sur du sable, du silicium. Ces sables ‘mouvants’ vont probablement entraîner la perte du titre de premier fabricant mondial de semi-conducteurs que détient Samsung, au profit d’Intel en 2019. »

Intel en embuscade

Intel a augmenté ses revenus semi-conducteurs de 12,9% en 2018 à 66,3 milliards de dollars. Malgré les retards de production de processeurs gravés en 10nm et les problèmes d’approvisionnement de CPU d’entrée de gamme au second semestre 2018.

Mais ce sont d’autres acteurs majeurs du marché, le sud-coréen SK hynix (+37,4%) et le groupe américain Micron Technology (+29,9%) qui ont enregistré les plus fortes croissances du top 10 des principaux fournisseurs mondiaux de semi-conducteurs.

Broadcom, Qualcommm, Texas Instruments, ST Microelectronics, Western Digital et NXP font également partie de ce top 10 qui s’arroge 58,8% du marché mondial des puces.

La deuxième segment le plus étendu du marché des semi-conducteurs, celui des ASSP (Application Specific Standard Products), a progressé de 5,1% « seulement » l’an dernier, en raison du repli du marché des smartphones. Les modems 5G vont-ils changer la donne ?

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :