Avec T2, Amazon Web Services s’invite dans les instances low cost

DSI

Alors que la guerre tarifaire sur le IaaS entre Amazon, Google et Microsoft se déplace vers le stockage cloud, une bataille se fomente sur le bas du marché, les instances low cost. Depuis quelques mois, des acteurs comme Digital Ocean (qui a séduit 10  000 site web en 2013 et prévoit le recrutement de 200

Alors que la guerre tarifaire sur le IaaS entre Amazon, Google et Microsoft se déplace vers le stockage cloud, une bataille se fomente sur le bas du marché, les instances low cost. Depuis quelques mois, des acteurs comme Digital Ocean (qui a séduit 10  000 site web en 2013 et prévoit le recrutement de 200  000 sites d’ici 2015), Aruba ou OVH en France proposent des instances ou micro instances à  des tarifs très abordables. Une orientation qui intéresse d’autres acteurs comme Cloudwatt dont le PDG, Didier Renard, nous a indiqué lors d’un entretien vouloir «  proposer prochainement une offre micro   ».

AWS ne pouvait donc pas rester étranger à  ce phénomène et vient de dégainer sa réponse avec les instances T2. Il s’agit de micro instances permettant de bénéficier de tarif avantageux, 0, 013 dollar par heure (soit 9,50 dollars par mois) avec un pourcentage 10% de CPU (en l’occurrence un Intel Xeon  cadencé à   2,5 GHz). La gamme T2 comprend aussi d’autres tailles d’instances small et medium utilisant respectivement 20 et 40% de CPU pour un coût variant de 19 à  38 dollars par mois.

Un système de débordement à  points

L’éditeur prévoit également un système de «  crédit CPU   » qui permet de cumuler la puissance non utilisée et de pouvoir la réaffecter par la suite en cas de besoin. Un crédit CPU correspond à  l’utilisation complète d’un cœur pendant une minute. Ce système s’apparente à  la fois à  un programme de fidélité et à  une option de débordement. «  De nombreuses applications ont rarement besoin du même niveau de puissance que celle de référence et vont accumuler des   crédits CPU pour les moments o๠l’application a besoin de monter en charge   », souligne le blog d’Amazon Web Services. Ce dernier oriente ses instances T2 pour «  des petites bases de données, des développements rapides et temporaires, des sites web à  faible trafic   ». Ces instances sont disponibles immédiatement sur les différentes plaques régionales de l’éditeur.

Avec cette offre, Amazon veut aussi faire bouger les lignes de ses concurrents directs. Google propose une offre micro au même tarif (0,013 dollar par heure) et Microsoft comprend une Xtra small instance pour découvrir le IaaS. Reste à  savoir quel sera le succès de la gamme T2 d’AWS  par rapport à  une start-up comme Digital Ocean qui propose des instances à  partir de 0,007 dollar par heure, soit 5 dollars par mois.

A lire aussi  :

Cloud : la mutuelle Smatis migre l’intégralité de son informatique sur AWS

Cloud : plus d’un milliard par trimestre pour AWS

 


Auteur : admin
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur