Transformation numérique : le DevOps face au « changement perpétuel »

CloudDéveloppeursProjets

Trois quarts des décideurs informatiques perçoivent la transformation numérique comme une adaptation constante aux technologies nouvelles.

Les organisations s’adaptent aux projets de transformation portés par les technologies de rupture et la fusion entre développement applicatif et opérations (DevOps). C’est ce qui ressort d’une étude publiée par la Cloud Foundry Foundation, avec le soutien de Pivotal.

L’enquête a été menée auprès de 501 professionnels (développeurs/devops/architectes) et dirigeants informatiques et métiers en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.

77% des DevOps interrogés pensent que la transformation numérique est une réalité qui se concrétise. Sans surprise, les directeurs des systèmes d’information (DSI), de la technologie (CTO), et les dirigeants métiers sont plus nombreux encore (86%) à le penser.

Globalement, 74% des répondants associent cette transformation à un « changement perpétuel » qui nécessite une « adaptation constante aux technologies nouvelles ». En revanche, une minorité (26%) considère cette transformation comme un « changement ponctuel couplé à l’adoption de technologies nouvelles », indique le rapport.

Migration cloud

La plupart des entreprises ont engagé cette transformation. 52% des répondants estiment que le processus est bien engagé, mais 20% qu’il est simplement initié. En revanche, 13% jugent que leur organisation a atteint un stade avancé de transformation.

Sous l’angle des solutions, 48% optent pour une approche multi-plateforme. Celle-ci regroupe PaaS (platform as a service comme Cloud Foundry), conteneurs et technologies serverless. Un taux en hausse de 9 points par rapport à une précedente analyse.

Par ailleurs, 62% des DevOps et décideurs informatiques interrogés s’attendent à ce que les conteneurs deviennent la norme dans leur entreprise d’ici un an.

De surcroît, 51% signalent que des applications critiques ont été migrées dans le Cloud. 45% maintiennent encore ces applications sur site au sein d’environnements hérités (Legacy). Ces taux étaient respectivement de 44% (cloud) et 53% (on-premise) en 2017.

Qu’en est-il du retour sur investissement ? En Europe, 56% des organisations déclarent bénéficier des premiers avantages de la transformation engagée (réduction des coûts, amélioration de la satisfaction client, pilotage de la performance, gains de productivité…). En revanche, 19% n’attendent pas de retours positifs avant un an ou plus.

(crédit photo © shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur