Un câble Orange pour des relations France-Afrique à très haut débit

FibreRéseaux

Câble sous-marin à 5,12 térabits par seconde, ACE reliera 23 pays de l’Afrique du Sud jusqu’à l’Hexagone avant fin 2012. Orange annonce aujourd’hui l’atterrissement de ce câble à Penmarc’h.

Au second semestre 2012 (un laps de temps qui laisse un peu de marge de manœuvre), France Telecom-Orange mettra en service un câble sous-marin à très haut débit de 17 000 kilomètres reliant 23 pays, de l’Afrique du Sud jusqu‘à Penmarc’h dans le Finistère. L’opérateur français annonce aujourd’hui l’atterrissement* de ce câble à Penmarc’h.

Baptisé ACE (Africa Coast to Europe), ce câble bénéficiera de la technologie de multiplexage de longueur d’onde (WDM) permettant d’ajuster la capacité selon les besoins sans intervention sous-marine. Basée sur une technologie 40 Gbps, l’infrastructure pourra élever sa capacité jusqu’à 5,12 Tbps. À Penmarc’h ACE sera raccordé au câble Sea-Me-We 3 (détenu en copropriété par France Telecom) reliant l’Europe au Japon et à l’Australie via l’Inde. Les interconnexions entre stations sous-marines lui offrent également une connectivité avec les États-Unis via les câbles transatlantiques, entre autres.

Cable ACE
Câble ACE (illustration France telecom)

Bien plus que les pays maritimes

Outre France Telecom, le projet implique ses filiales telles Côte d’Ivoire Telecom, Orange Cameroun, Orange Guinée, Orange Mali, Orange Niger et Sonatel réunies au sein d’un consortium avec d’autres acteurs majeurs des télécommunications. Évalué à 700 millions de dollars pour le consortium, l’investissement sera supporté à 250 millions par le groupe et ses filiales.

L’opérateur annonce qu’il reliera des pays comme la Gambie, la Guinée, la Guinée Équatoriale, le Libéria, la Mauritanie, Sao Tomé et Principe et la Sierra Leone. En outre, des pays sans façade maritime comme le Mali ou le Niger seront également connectés via réseau terrestre.

Orange souligne qu’« à travers des liaisons avec d’autres câbles, ACE constitue également une route ouest supplémentaire capable d’acheminer le trafic vers l’Europe pour la Réunion ainsi que pour les filiales du Groupe établies en Afrique et dans l’océan Indien. ACE diversifie enfin les artères de transmission entre le Portugal et la France. » En effet, certains pays sont déjà desservis par le câble SAT3-WASC-SAFE, qui relie le Portugal à la Malaisie, en longeant la côte ouest de l’Afrique.

___
* C’est bien le terme pour désigner l’arrivée d’un câble en sortie de terre (ou de mer).


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur