Les utilisateurs de BlackBerry privés d’emails pendant quelques heures

OS mobilesPoste de travail
crédit photo © sgm - shutterstock

Une panne a privé les utilisateurs de BlackBerry du service de messagerie en Europe. Une panne qui tombe mal pour RIM.

À l’heure où l’iPhone 5 débarquait sur les étals, RIM (Research In Motion) rencontrait un dysfonctionnement de ses services. Tout un symbole.

La panne a essentiellement touché quelques utilisateurs de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) le 21 septembre, selon Reuters. Notamment les clients britanniques de Vodafone. Les utilisateurs concernés n’ont pas pu avoir accès à leurs emails pendant quelques heures. La France ne serait pas affectée.

Le constructeur canadien a reconnu l’incident et s’en est excusé. « Nos excuses à tous les clients touchés par la problème rencontré avec le service BlackBerry aujourd’hui », a énoncé l’entreprise par voie de communiqué transmis par email. Et a déclaré avoir rapidement corrigé le problème sans en avoir expliqué l’origine, ni détaillé le nombre de personnes concernées.

Une panne au pire moment

Rappelons que, contrairement aux offres concurrentes, les messages des BlackBerry transitent par les serveurs du constructeur canadien. Ce qui permet de contrôler, voire garantir, leur confidentialité et sécurité chère aux entreprises. Mais c’est également un point faible puisque les utilisateurs dépendent du bon fonctionnement des serveurs de RIM.

Rien à voir cependant avec la panne mondiale qui, en octobre 2011, avait plongé dans le noir numérique des millions d’utilisateurs de BlackBerry pendant plusieurs jours. Mais ce nouvel incident risque encore d’accélérer les défections des clients alors que se prépare la période de fin d’année, habituellement faste commercialement.

« Cette panne ne pouvait pas arriver au pire trimestre… alors que les nouveaux terminaux arrivent en approche de la saison de Noël. [RIM] est proche de sa dernière chance, si l’entreprise la rate, elle ne s’en remettra pas », déclare à Reuters l’analyste d’IDC Francisco Geronimo.

Fuite des utilisateurs

Le constructeur canadien ne cesse en effet de perdre du terrain face à la concurrence, iPhone et terminaux Android en premier lieu. Et il doit aujourd’hui affronter l’offensive de Microsoft Windows Phone. Au deuxième trimestre, le Canadien détenait moins de 2 % du marché, contre 3 % un an plus tôt. Une crise qui a entraîné le départ des fondateurs historiques et un plan de restructuration touchant 5000 personnes.

Et RIM connaît des retards dans le développement de son nouveau système d’exploitation BlackBerry 10 unifiant tablette PlayBook et smartphones. Système par lequel l’entreprise espère séduire développeurs et utilisateurs. S’il en reste. La panne de vendredi risque encore d’avoir accéléré la défection de certains d’entre eux…

Crédit photo © sgm – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur