Les ventes de tablettes sont en berne

MobilitéTablettes

Selon IDC, le marché des tablettes va mal. Il faut toutefois compter avec les deux-en-un, qui dynamisent indirectement ce secteur, en proposant un form factor alliant notebooks et tablettes.

Selon les derniers chiffres d’IDC, les ventes de tablettes reculent pour le second trimestre consécutif. Après -3,2 % de ventes en glissement annuel sur le quatrième trimestre, c’est une baisse de 5,9 % qui est enregistrée sur le premier trimestre 2015, avec seulement 47,1 millions de tablettes écoulées.

Apple reste le leader du secteur, avec 26,8 % de parts de marché, mais des ventes en baisse de 22,9 % sur un an. Samsung s’en sort bien, avec 19,1 % de PDM, mais là encore un recul des ventes, de 16,5 %. Le top 5 est complété par Lenovo (5,3 % de PDM, en forte croissance de +23 %), Asus (3,8 %) et LG (3,1 %).

La tablette, un notebook comme un autre ?

Le marché des tablettes arrive donc rapidement à saturation et propose un rythme de renouvellement plus faible que celui des smartphones, ce qui en limite les perspectives de croissance à moyen terme.

Il faut également compter avec les machines deux-en-un, des ordinateurs portables convertibles en tablettes, qui sont devenus le cheval de Troie d’Intel et de Microsoft pour contrer – avec succès – la montée des tablettes.

Tout est donc question de point de vue. Doit-on considérer les deux-en-un comme des tablettes ? Ou les tablettes comme de simples ordinateurs portables sans clavier ? La frontière entre les deux formats devient de plus en plus floue. Une chose est sûre, si le marché des tablettes est en repli, le secteur combiné ‘tablettes+notebooks’ affiche une belle santé.

À lire aussi :
Samsung s’impose comme le numéro un des constructeurs de smartphones
Processeurs mobiles : Intel réalise une percée sur les tablettes
Tablettes, smartphones, PC… : le multi-terminal s’impose

Crédit photo : © Shutter_M – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur