Microsoft ouvre le code source de ses produits aux Européens

BureautiqueCloudCollaborationLogicielsOSPoste de travailSécuritéServeurs
0 22 Donnez votre avis

Microsoft a lancé un centre de transparence à Bruxelles donnant aux Etats membres l’accès au code source des produits de la firme. Le but, vérifier l’absence de backdoor !

Opération transparence pour Microsoft qui a décidé de créer dans la capitale européenne, Bruxelles, un centre de transparence (Transparency Center). Celui-ci (photo ci-dessous) va accueillir les représentants des différents États membres, ainsi que des agences qui souhaitent accéder au code source des logiciels pour constater la non-présence de backdoor. La firme de Redmond avait déjà ouvert un centre similaire dans ses quartiers aux États-Unis en juin dernier.

transparency_center_brussels

Dans un blog, Matt Thomlinson, vice-président de Microsoft Security explique : « Cette ouverture entre dans le cadre du Government Security Program (GSP) qui existe depuis de longue date. Il offre aux agences gouvernementales participantes l’occasion d’examiner le code source des produits Microsoft et d’accéder à des informations sur la sécurité dans un environnement protégé. » Actuellement, le programme comptabilise 42 agences différentes de 23 gouvernements nationaux et organisations internationales à travers le globe.

Les produits concernés par ce programme GSP sont :

– Windows 8.1, Windows 7, Windows Vista

– Windows Server 2012 R2, Windows Server 2012, Windows Server 2008 R2 and Windows Server 2008

– Office 2013, Office 2010 and Office 2007

– Lync 2013

– SharePoint 2010

– Windows Embedded CE 6.0, CE 5.0 and CE 4.0

Microsoft prévoit d’inaugurer d’autres centres de transparence en Asie, mais également en Amérique.

A lire aussi :

La communication du code source des logiciels de l’Etat fait débat

La Russie réclame le code source des logiciels à Apple et SAP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur