Outsourcing : les contrats d’infrastructure Cloud dynamisent le marché européen

CloudExternalisationProjetsSSII
6 29 Donnez votre avis

Portée par une activité soutenue en France en 2014, la croissance en valeur du marché de l’outsourcing se confirme dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), selon ISG.

Grâce à un dernier trimestre solide, l’outsourcing dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) a affiché en 2014 sa meilleure performance annuelle depuis 2011, selon le baromètre du cabinet d’analyse ISG (Q4 2014 EMEA ISG Outsourcing Index). Les contrats d’infrastructure Cloud ont stimulé le marché, comme ceux signés l’an dernier par IBM avec Lufthansa, ABN Amro ou encore WPP.

En 2014, la valeur totale des contrats d’externalisation IT a progressé de 7% à 9,5 milliards d’euros (dont 2,5 milliards au T4, +19%). Malgré la baisse (-1%) du nombre de contrats signés sur l’année (588 en 2014, contre 595 en 2013), la bonne santé du marché s’explique par une hausse des mégas contrats. L’Allemagne, le Royaume-Uni et la France ont largement contribué au dynamisme du secteur. Du côté des prestataires IT, outre les multinationales américaines, de grands groupes bien implantés sur leur marché intérieur, Atos et Capgemini en France par exemples, se positionnent dans le top 10 des fournisseurs sur la zone.

L’infogérance Cloud dope l’activité

En France, la valeur annuelle des contrats d’outsourcing signés a plus que doublé (de 125% par rapport à 2013). La croissance en volume est également au rendez-vous puisque le nombre total de contrats y a augmenté de 75% en un an. Les opérations de consolidation, la hausse de 25% du nombre de méga contrats d’une valeur annuelle d’au moins 80 millions d’euros, et l’engouement pour l’infogérance Cloud expliquent la tendance. « Le Cloud et le SaaS ont très largement contribué à dynamiser le secteur, même si ils provoquent une certaine fragmentation », a commenté Lyonel Roüast, partner et président de ISG pour la zone SEMEA (Europe du Sud, Moyen-Orient, Afrique). Cette fragmentation devrait « perdurer, mais n’entame en rien la valeur totale que représente le marché du sourcing et de l’outsourcing en France ». Sur l’ensemble de l’année 2015, la performance devrait être « solide », malgré un premier semestre stable, au mieux.

Lire aussi :
Infogérance : Sogeti prend le manche à la DGAC
WPP après ABN Amro et Lufthansa : vague de contrats d’infogérance Cloud pour IBM


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur