WPP après ABN Amro et Lufthansa : vague de contrats d’infogérance Cloud pour IBM

Cloud

IBM va gérer l’infrastructure Cloud hybride du groupe publicitaire britannique pour 7 ans. WPP est le troisième gros contrat d’infogérance IT dévoilé par Big Blue en cette fin d’année 2014.

Partenaire de longue date de WPP, IBM a confirmé mardi 2 décembre avoir signé un contrat Cloud de 1,25 milliard de dollars (1 milliard d’euros) avec le groupe publicitaire britannique. Le deal court sur 7 ans. L’extension du partenariat permettra à WPP de proposer des services numériques exécutés et gérés depuis l’infrastructure Cloud hybride fournie par Big Blue. WPP veut aussi affûter la communication de ses marques et se renforcer dans le mobile et l’analyse de mégadonnées (Big Data).

Trois méga-contrats et d’autres à venir en Europe

Lundi, IBM avait déjà annoncé la signature d’un contrat Cloud de « plusieurs milliards de dollars » sur 10 ans portant sur la gestion des infrastructures IT globales de la banque néerlandaise ABN Amro. Le mois dernier, c’est la compagnie aérienne allemande Lufthansa qui a confié au géant informatique américain l’infogérance de ses services d’infrastructure informatique pour une durée de 7 ans. Montant de l’accord : 1 milliard d’euros. De nouveaux contrats majeurs d’outsourcing signés avec de grands comptes européens devraient suivre.

Ces contrats témoignent des performances solides du marché de l’outsourcing dans la zone EMEA sur l’année 2014, « en nombre de contrats signés et en valeur », explique à la rédaction Lyonel Roüast, partner et président Europe du Sud, Moyen Orient et Afrique du cabinet ISG. « Une croissance intéressante surtout lorsqu’on considère la variété des solutions mises en œuvre », ajoute-t-il. Selon l’analyste, les entreprises, les grands comptes en particulier, « revoient leur stratégie de sourcing pour tirer parti de la diversité des composants et modèles qui s’offrent à eux : Cloud, Saas, shared services, selective outsourcing, nearshore, offshore, joint-venture… ».

Cloud hybride et localisation de données

Bart Van den Daele, directeur général d’IBM en charge de l’externalisation stratégique en Europe, estime que la frilosité constatée lors de la crise de l’euro n’est plus d’actualité. « Il y a une nouvelle vague d’accords (en Europe). Nous voyons maintenant les premiers résultats avec Lufthansa, ABN Amro et WPP. Et il y en aura d’autres », a-t-il indiqué à l’agence Reuters.

Si les clients européens n’hésitent pas à se tourner vers les services Cloud, ils exigent des garanties en matière de localisation de données. IBM veut tirer son épingle du jeu en s’appuyant sur ses datacenters européens, de Paris à Londres, et sur une approche Cloud hybride. Soit une combinaison réunissant applications sur site, cloud privés (au sein des datacenters du client ou chez IBM) et cloud publics (via le rachat de SoftLayer).

Lire aussi :
IBM signe un contrat Cloud de 10 ans avec ABN Amro
Infogérance de Lufthansa : IBM devance Atos et HP
IBM fait les yeux doux aux banques avec un datacenter londonien


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur