Recrutement IT : le Web et la maîtrise d’ouvrage ont le vent en poupe

DSIProjetsRégulations
6 66 Donnez votre avis

Dans les activités informatiques, l’amélioration de la conjoncture se traduit par la progression des offres d’emploi et des intentions d’embauche élevées, selon l’Apec.

Au premier trimestre 2015, la proportion des entreprises ayant recruté au moins un cadre dans le secteur des activités informatiques est à son plus bas depuis 2010, mais elle demeure élevée (82%), selon l’Association pour l’emploi des cadres (Apec). Par ailleurs, plus de la moitié des employeurs du secteur (54%) déclare un volume de recrutements en hausse. Et 84% envisagent de recruter à nouveau au deuxième trimestre de l’année en cours.

Les annonces en hausse pour tous les métiers IT

Au premier trimestre 2015, 24% des offres d’emploi confiées à l’Apec ont concerné l’informatique et ont progressé de 8% par rapport à la même période l’an dernier à 47 791 annonces. En cumul sur 12 mois glissants, d’avril 2014 à mars 2015, quelque 176 287 offres d’emploi en informatique ont été publiées (+14%). Cette fois, tous les métiers IT ont vu leur volume d’offres progresser. Les progressions les plus importantes sur 12 mois concernent l’informatique web, sites et portails Internet (+30% à 31 688 offres) ainsi que la maîtrise d’ouvrage et fonctionnel (+18% à 20 726 offres). Suivent : l’informatique industrielle (+9% à 18 213 offres), la direction informatique (+6% à 5 033 offres) et l’informatique de gestion (+3% à 61 973 offres), principal recruteur du domaine. Enfin, l’exploitation et la maintenance informatique sont en légère hausse (+1% à 8 857 offres).

Une tension dans la fonction informatique

Dans le secteur informatique, les recrutements sont d’abord motivés par le développement de l’activité (à 84%), le turnover et les départs à la retraite sont très peu cités (4%). Malgré tout, 71% des employeurs expriment toujours des difficultés de recrutement de cadres pour la fonction informatique. L’inadéquation entre l’offre et la demande de compétences pointues ainsi que la faiblesse relative du nombre de candidats, expliquent la tendance (une offre d’emploi en informatique attire en moyenne 28 candidatures, contre 43 tous secteurs confondus). Mais le sentiment de tension dans la fonction informatique « est en partie auto-entretenu par le mode de fonctionnement des ESN, entreprises des services du numérique (anciennement SSII), qui recherchent très souvent les mêmes profils en anticipation de marchés, et in fine, une seule recrute », commente l’Apec.

Lire aussi :
Un regain d’optimisme pour Syntec Numérique dans l’IT en 2015
Emploi : un repli saisonnier du chômage des informaticiens


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur