Télégrammes : Les Pixel 2 indisponibles en France, Atos se renforce dans la santé, Bouygues Telecom recycle à tout va

MobilitéOperateursProjetsRéseauxSmartphonesSSII

Le Google Pixel 2 monte en gamme et en prix. Un an après le Pixel, Google renouvelle son offre. Comme précédemment, le Pixel 2 se distingue du Pixel 2 XL par un écran plus petit (5 pouces en 16:9 contre 6 pouces en 18:9). Le premier est fabriqué par HTC, le second par LG. Les

Le Google Pixel 2 monte en gamme et en prix. Un an après le Pixel, Google renouvelle son offre. Comme précédemment, le Pixel 2 se distingue du Pixel 2 XL par un écran plus petit (5 pouces en 16:9 contre 6 pouces en 18:9). Le premier est fabriqué par HTC, le second par LG. Les deux modèles sont équipés d’un prcocesseur Snapdragon 935 avec 4 Go de RAM et 64 ou 128 Go de stockage. Ils deviennent résistant à l’eau (certification IP67) et embarquent naturellement Android 8.0 « Oreo ». Le premier dispose d’une batterie de 2700 mAh et 3250 pour le second. Mais la plus grosse surprise est la disparition de la prise jack au profit de l’interface USB-C ou Bluetooth. Soit le chemin déjà emprunté par Apple et HTC. En Europe, les appareils ne sont pour l’heure disponible qu’au Royaume-Uni et en Allemagne à raison de 799 euros le Pixel 2 (64 Go) et 939 euros le XL.

Atos se renforce dans la santé. Atos poursuit ses acquisitions. Après la récente acquisition de Siemens Convergence Creators, la SSII française met la main sur trois sociétés de conseil positionnées sur le marché de la santé aux Etats-Unis : Pursuit Healthcare Advisors, Conduent’s Healthcare Provider Consulting, et Conduent’s Breakaway Group. Environ 400 nouveaux consultants experts devraient ainsi rejoindre le groupe français pour conseiller des clients dans la mise en place de solutions numériques liées à la santé. Fort de ces nouvelles forces, Atos devrait dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires dans l’e-santé.

Bouygues Telecom recycle à tout va. Entre le 9 et le 21 octobre, Bouygues Telecom animera une campagne visant à sensibiliser les utilisateurs au recyclage des téléphones inutilisés. Ils pourront les rapporter dans les boutiques de l’opérateur. Celui-ci signale que, selon une étude commandée à Kantar, 72% des citoyens français conservent un terminal mobile inutilisable alors que 80% sont convaincus que leur recyclage permettrait de limiter leur impact sur l’environnement. C’est pourquoi Bouygues Telecom lance, avec le WWF France, cette opération de sensibilisation et récupération. Les téléphones inutilisables seront traités par Suez qui en récupérera les éléments réutilisables (plus de 80% des composants généralement). Les téléphones encore fonctionnels seront repris par Recommerce qui les reconditionnera pour les revendre sur le marché de l’occasion. Et pour motiver les utilisateurs à faire un geste pour la planète comme on dit, Bouygues Telecom octroiera 10 euros en bons d’achats.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur