Apple aurait vendu 1,5 million d’iPhone 4 le jour de sa sortie

Sécurité

Avec l’iPhone 4, le succès d’Apple monte encore d’un cran. La firme à la pomme en aurait déjà vendu 1,5 million d’exemplaires. Malgré les dysfonctionnements constatés.

Un iPhone 4 lancé dans cinq pays du G8 (Japon, France, Etats-Unis, Allemagne et Royaume-Uni), cela donne 1,5 million d’unités vendues en une seule journée. Des chiffres estimés par la société d’analystes financiers Oppenheimer. Et ce, en dépit des dysfonctionnements immédiatement révélés par les consommateurs.

Apple se bat à son propre jeu depuis 2007, année de lancement de la première version de l’iPhone. A chaque nouvelle édition de l’un de ses smartphones, les ventes d’Apple sont plus soutenues encore que les précédentes. En 2007, la première version de l’iPhone n’avait pas passé la barre des 100 000 exemplaires un mois après son lancement. Moins d’une année après, en juillet 2008 pour la seconde version, l’iPhone 3G, trois millions se sont vendus en 74 jours…

Des estimations basées sur les précommandes, les stocks…

Pour ces estimations, la société d’analyse financière se base sur le nombre d’appareils réservés aux Etats-Unis: 600.000 chez AT&T, 100.000 en stocks dans les magasins Apple et 50.000 chez le distributeur Best Buy. Les chiffres obtenus pour le territoire américain sont multipliés par deux pour les quatre pays restants. Soit 1,5 million d’unité au total.

Si Apple est passé maître dans l’art du suspens et de l’attente (dates de lancement décalées, stocks épuisés avant même la sortie de ses appareils technologiques…), il a surtout réussi à créer une communauté de fans, dont la fidélité est rarement remise en cause. La preuve avec ces ventes-ci.

Car même si Oppenheimer indique que ces chiffres sont à prendre avec précaution – la marque à la pomme n’ayant pas officiellement communiqué ses résultats – deux de ses analystes, Yair Reiner et Michael Shuh, expliquent aussi ce succès car «les ventes initiales d’Apple sont plus une question d’offre que de demande ».

100 millions d’iPhone vendus en 2011 ? mais Android compte aussi

La rareté du produit participe en effet à son attraction et mêle désir et fantasme pour le consommateur. Aux Etats-Unis, le distributeur officiel du produit AT&T avait ainsi gelé ses pré-commandes, tout comme SFR en France, à peine 24 heures après la mise en service de ses précommandes en ligne, pour ruptures de stock.

Tout irait presque pour le mieux dans le meilleur des mondes si ce dernier opus ne présentait de sérieux dysfonctionnements : délais d’activation, problèmes de qualité du signal radio, écran qui jaunit…

Et Apple de ne pas oublier son concurrent, Google. Alors que des analystes prévoient 100 millions d’iPhone vendus pour 2011, Android se pose comme une alternative à l’iPhone pour les consommateurs. A ce jour, 60 terminaux équipés d’Android sont disponibles sur le marché et, dixit le moteur de recherche, 160 000 mobiles basés sous Android sont activés chaque jour.

En attendant, les ventes de l’iPhone 4 vont évidement continuer à progresser. Le nouveau smartphone d’Apple est attendu dans 18 pays supplémentaires au mois de juillet prochain, et dans 24 autres pays à partir du mois d’août.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur