Apple lance et retire rapidement un correctif pour iOS 8

DSIMobilitéPoste de travailSécurité

Face aux problèmes rencontrés par certains utilisateurs, Apple a mis en ligne la version 8.0.1 d’iOS avant de la retirer précipitamment. Ce correctif causait de nouveaux désagréments.

Alors que le succès est au rendez-vous avec plus de 10 millions d’iPhone 6 vendus en 3 jours, Apple semble avoir plus de mal sur la partie logicielle. En effet, iOS 8 connaît quelques heurts auprès de certains utilisateurs. Nous nous étions fait l’écho en début de semaine de problèmes récurrents touchant la connexion WiFi et l’autonomie de la batterie.

Ces désagréments n’ont pas empêché les utilisateurs de télécharger iOS 8 pour atteindre aujourd’hui plus de la moitié du parc installé. Apple ne pouvait néanmoins pas rester sourd aux considérations de ses clients. Aussi a-t-il discrètement publié une mise à jour, iOS 8.0.1, censée résoudre les différents bugs. Oui, mais voilà, l’opération n’a pas fait que des heureux. Des personnes qui ont mis à jour leur iPhone 6 et 6 plus ont perdu la connexion au réseau mobile, ainsi que la fonction TouchID utile pour débloquer le téléphone.

Retrait immédiat de la mise en jour en attendant iOS 8.0.2

Tombant de Charybde en Scylla, la grogne des clients est vite montée sur les forums. Au point qu’Apple a été obligée de présenter ses excuses et a annoncé le retrait immédiat de cette mise à jour défectueuse. La firme de Cupertino a promis, iO 8.0.2 plus stable et fiable dans les prochains jours. En attendant, elle demande aux victimes d’iOS 8.0.1 de revenir à la version initiale via iTunes. Elle a publié un document sur son site pour réaliser les manipulations.

Précipitation, absence de tests, pression des utilisateurs, la décision d’Apple de lancer et de retirer le correctif relève au mieux d’un problème de communication et au pire de l’amateurisme. Apple n’est pas la seule société qui a vu un correctif poser plus de problèmes qu’il n’en résout. Microsoft a de temps en temps des problèmes sur les correctifs de sécurité. Récemment, le Patch Tuesday a provoqué des plantages des PC et la réparation de Microsoft était aussi bugée. Le monde Open Source est également touché par des correctifs non stables comme le montre le cas d’Apache Struts.

A lire aussi :

OpenSSL met au jour sa politique d’annonces des vulnérabilités

Navigateurs : Google force les utilisateurs à la mise à jour


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur