Automobile : Google passe enfin la marche avant

OS mobilesRéseaux

Pour barrer la route à iOS, Google crée une alliance ouverte afin d’imposer Android dans les voitures. GM, Honda, Hyundai et Audi y ont déjà pris place. L’Open Automotive Alliance rappelle l’alliance qui avait assuré le succès d’Android dans le mobile.

En ouverture du Consumer Electronics Show, qui commence aujourd’hui à Las Vegas, Google a confirmé son intérêt pour les véhicules connectés. Mais alors qu’on s’attendait à une alliance avec le seul Audi autour d’une version spécifique d’Android, ce sont en fait quatre constructeurs (GM, Honda, Hyundai et la marque aux anneaux donc) qui rejoignent un consortium appelé Open Automotive Alliance (OAA). Ce dernier compte également dans ses rangs le concepteur de puces graphiques Nvidia.

Sur le modèle de l’Open Handset Alliance, créée en 2007 pour imposer Android dans les terminaux mobiles – avec le succès que l’on sait -, le consortium vise à favoriser l’adoption de l’OS dans les véhicules connectés, en travaillant à son intégration dans l’habitacle. L’OAA mise sur un écosystème commun et ouvert, comme le précise le site de l’alliance, qui invite les autres constructeurs auto à rejoindre l’alliance. « Travailler à un écosystème commun bénéficie avant tout à la sécurité du conducteur », assure Ricky Hudi, responsable des développements électroniques chez Audi AG, dans un communiqué. Une vraie rupture pour les constructeurs automobiles, habitués à concevoir des systèmes électroniques (divertissement et aide à la conduite) propriétaires.

Vers la voiture connectée en 4G

Avec cette annonce, Google tente de barrer la route d’Apple. En novembre dernier, Cupertino avait en effet annoncé une version spécifique d’iOS pour l’automobile. Plusieurs constructeurs, dont Honda, Mercedes ou Nissan, ont déjà annoncé leur intention d’intégrer cet OS à partir de 2014. L’OAA assure que les premiers véhicules équipés d’Android seront sur le marché avant la fin de l’année.

L’automobile connectée prend une place de plus en plus importante au sein du CES. Lors de la précédente édition de cette vaste messe IT, Audi avait présenté un dispositif permettant de garer un véhicule dans un parking alors que le conducteur n’était pas au volant. Le constructeur allemand exploitait déjà des services Google à travers le système Audi Connect (par exemple à bord de l’A3) : commandes vocales, connexion Wi-Fi et 3G, services de cartographie Google, accès aux réseaux sociaux…

Par ailleurs, plusieurs constructeurs, comme BMW, Audi et General Motors, promettent des voitures équipées de connexion 3G. Audi a même présenté en novembre un véhicule équipé d’une connexion 4G. Lors du salon LeWeb (qui s’est tenu en décembre, à Paris), Renault a également dévoilé un prototype de véhicule connecté, équipé d’un modem co-développé avec le CEA. Ce dernier est censé faire basculer le système sur le meilleur réseau disponible à un instant t.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur