Cloud : l’IoT va soutenir la demande en espace de datacenter

CloudDatacentersM2MRéseaux

L’adoption des services cloud et les projets IoT impactent fortement la demande des entreprises en espace de datacenter loué, selon Vertiv.

Les entreprises migrent leurs charges de travail des datacenters locaux vers le cloud et les environnements de colocation hors site. La tendance se confirme avec les projets IoT et impacte fortement la demande des organisations en espace de datacenter loué.

C’est ce que montre une enquête commandée par Vertiv, fournisseur d’équipements et de services pour datacenters. Plus de 700 décideurs IT et métiers ont participé à l’enquête réalisée pour Vertiv par le cabinet 451 Research. 7 pays (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, États-Unis, Chine et Inde) sont couverts.

En France, 55% des charges de travail des organisations interrogées sont externalisées (colocation, cloud privé hébergé ou cloud public). Mais 45% des répondants français maintiennent encore leurs ressources IT au sein de datacenters locaux. Ce taux est de 40% en Allemagne et de 41% aux États-Unis.

Il y a donc maintien de la demande des entreprises pour des déploiements en cloud privé. Et, selon Vertiv, celui-ci soutient aussi la demande en espace de datacenter loué. Mais la colocation seule ne suffit plus. Les fournisseurs ont donc intérêt à proposer également des services gérés associés, dont la sécurité.

S’en sortiraient le mieux, les fournisseurs de datacenters multi-tenant (MTDC) proposant une interconnexion réseau directe avec les principaux fournisseurs de services du cloud public. Une option importante pour 89% du panel dans son ensemble.

Les délais de provisionnement et les accords de niveau de service (SLA) sont d’autres problématiques sensibles. 39% des répondants en France le pensent. Elles devancent ainsi les problèmes de latence (19%), de capacités d’évolution (17%) et de coût (11% dans l’Hexagone).

L’Internet des objets (IoT) et les traitements à la périphérie du réseau (edge computing) sont d’autres facteurs de transformation du marché.

IoT et interconnexion

Le multiplication des projets IoT (internet of things) impacte à la hausse la demande d’emplacements pour l’analyse et le stockage de données issues des capteurs et d’autres objets connectés.

En outre, 98% des organisations déclarent au moins une activité IoT en cours d’exécution. Toutefois, pour 64% des répondants, ces projets sont simplement en phase de test ou font l’objet d’un « déploiement limité », souligne 451 Research dans son rapport pour Vertiv.

Les déploiements les plus avancés le seraient en Chine (55% des décideurs interrogés parlent de déploiements IoT étendus), aux États-Unis (40%) et en Inde (39%).

L’Europe est à la traîne. En France, 21% des projets IoT sont tout de même considérés comme « largement déployés », contre 22% en Allemagne, 19% en Italie et 17% au Royaume-Uni.

Globalement, 73% des décideurs IT interrogés s’attendent à ce que 75% de leur capacité en datacenters/cloud soit utilisée pour prendre en charge des projets IoT dans les deux ans.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur