Covid-19 : quels scénarios pour le marché IT après la crise ?

De l’éducation à distance aux courses en ligne, des habitudes prises pendant le confinement risquent de durer.

Fabernovel fait ce postulat dans le cadre d’une analyse des changements structurels qui pourraient résulter de la crise Covid-19. Parmi ces habitudes, il y a évidemment le télétravail.

Les directeurs et responsables financiers que Gartner a récemment interrogés le confirment. Les trois quarts entendent mettre en télétravail permanent au moins 5 % des équipes jusqu’alors basées dans les bureaux de leur entreprise.

Gartner développement télétravail

D’après les dernières estimations d’IDC, le logiciel serait, dans ce contexte, le seul segment du marché IT à connaître une croissance de chiffre d’affaires entre 2019 et 2020.

IDC marché IT 2020

Le cabinet américain souligne l’opportunité, pour les fournisseurs de logiciels, d’expérimenter des offres en anticipation de la situation post-coronavirus. Tout en cherchant à s’inscrire davantage dans les plans de continuité et de reprise d’activité.

Une bonne orchestration du télétravail sera, selon McKinsey, un levier clé dans la démonstration de valeur de la transformation numérique.

La gestion de la crise sera plus globalement un argument RH fort. La DSI y a un rôle majeur au-delà du télétravail, à condition d’investir le temps nécessaire. En règle générale, l’assimilation de nouveaux comportements prend un mois. Et la phase d’adoption d’un outil est deux fois plus longue que la conception.

L’IT à l’économie ?

Outre le boom des solutions collaboratives, IDC entrevoit, à moyen terme, un développement de l’usage des chatbots et des plates-formes d’e-learning. Du côté de Gartner, on met l’accent sur les outils d’organisation d’événements virtuels.

La demande en solutions de sécurité croîtra en parallèle, notamment sous l’angle du « zéro confiance ».
Forrester entrevoit un boulevard pour le modèle DevSecOps et affirme que la réflexion  des entreprises se portera plus nettement vers des plates-formes logicielles intégrées, plutôt que vers de multiples logiciels interconnectés (« best of breed »).

Cette transformation se fera toutefois à marge d’investissement réduite, au moins sur le court terme. C’est en tout cas l’intention d’une partie des directeurs financiers que Gartner a sondés. Ils sont 16 % à entendre diminuer de plus de 10 % le budget IT entre 2019 et 2020.

Gartner budgets IT 2020

Selon McKinsey, les réductions de coûts consécutives à la crise impliqueront également un travail sur l’existant. Sur ce volet, Forrester évoque en premier lieu la « rationalisation » des parcs applicatifs.

Se posera par ailleurs la question de l’évolution des contrats, avec des fournisseurs qui pourraient chercher à mieux intégrer la notion de force majeure.

Illustration principale via Shutterstock.com