Arnaud Rayrole, Lecko : « le RSE est le socle de la transformation numérique »

CollaborationDSILogicielsProjetsSSII

Ambassadeur « social et collaboratif » du salon Documation-MIS 2015, le fondateur et dirigeant de Lecko, Arnaud Rayrole, éclaire l’évolution du marché des réseaux sociaux d’entreprise (RSE).

Ambassadeur du salon Documation-MIS des 18 et 19 mars 2015, au CNIT Paris La Défense, le directeur général de la société de conseil en organisation Lecko, Arnaud Rayrole, qui animera différentes sessions lors du salon, dresse un panorama des réseaux sociaux d’entreprise (RSE). Un marché où s’activent des acteurs « historiques » (MS SharePoint et Yammer, IBM Connections, BlueKiwi…) et de nouveaux entrants (Facebook at Work).

Pour vous inscrire et connaître le programme du salon Documation-MIS, cliquez sur ce lien.

Silicon.fr – Qu’en est-il concrètement des déploiements et des usages des réseaux sociaux d’entreprise aujourd’hui ?

Arnaud_Rayrole_LeckoArnaud Rayrole – Le RSE est le socle de la transformation numérique. Il est le terrain d’expression des pratiques en réseau nécessaires à l’innovation disruptive, à l’agilité organisationnelle, et rend l’entreprise apprenante. La mise en réseau (changement organisationnel) et le développement des usages collaboratifs (changement culturel) sont incontournables pour les organisations. Elles ont, de manière inégale, une “dette sociale” à résorber. Pour cela, créer de la confiance, mettre en mouvement les collaborateurs en les impliquant, laisser émerger et valoriser la prise d’initiative, constituent des fondamentaux.

Mais le RSE n’est que le catalyseur. Donc logiquement, ces changements s’opèrent rapidement sur des îlots de population dans l’entreprise et plus difficilement à large échelle. Les changements sont donc globalement longs à mettre en oeuvre, mais encore une fois, inévitables. Se réinventer à l’ère du numérique est une question de survie pour les entreprises ! On observe, en la matière, une réelle progression dans notre benchmark basé sur l’analyse d’une vingtaine de RSE de grandes entreprises. La démarche s’appuie notamment sur le monitoring de l’ensemble des logs d’activité de leur plateforme pour recueillir une mesure factuelle. On constate, d’une part, un élargissement du nombre d’utilisateurs sur des rythmes d’embarquement de plusieurs milliers de nouveaux utilisateurs par an et, d’autre part, une intensification des usages en moyenne de 17% par an.

Comment se porte BlueKiwi d’Atos par rapport aux solutions de poids lourds américains, Microsoft SharePoint, Yammer, ou IBM Connections, par exemple ?

BlueKiwi est dans la course et se maintient parmi les solutions leaders (cf. notre matrice des potentiels sociaux 2015 ci-dessous). L’outil a gagné en performance et en facilité d’utilisation grâce, notamment, à son déploiement à très grande échelle chez Atos depuis 3 ans. Jive, de son côté, continue d’investir dans sa technologie et présente la solution la plus aboutie du marché. Et Microsoft profite maintenant de la progressive intégration de Yammer avec le reste des briques collaboratives de la suite Office 365.

Matrice des potentiels sociaux - Lecko 2015
Matrice des potentiels sociaux – Lecko 2015

L’arrivée de Facebook at Work sur le marché va-t-elle changer la donne ?

Je ne pense pas. L’initiative de Facebook a toutefois le mérite de souligner le potentiel du marché des RSE et rappelle que de jeunes entreprises du numérique sont déjà totalement familières avec ces modes d’organisation et ces usages, puisqu’elles les utilisent en interne depuis longtemps. Concernant Facebook at Work, la solution telle que présentée aujourd’hui ressemble à ce qui existe déjà. Elle manque même d’intégration avec l’environnement de travail du collaborateur. Par ailleurs, la frontière entre vie privée et vie professionnelle subsiste. Penser que Facebook transformera automatiquement ses millions d’utilisateurs en créateurs d’un RSE est osé. Cela n’est pas gagné. J’ajoute que la mise en réseau spontanée de collaborateurs existe depuis l’émergence de l’entreprise 2.0. Yammer avait adopté cette stratégie B2E avant son rachat par Microsoft.

Lire aussi :
CRM, RH : Facebook construit ses propres solutions métiers
ConnectED 2015 – IBM encourage l’entreprise à devenir plus « sociale »
LinkedIn lorgne sur la collaboration intra-entreprise


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur