Espagne : Vodafone met 7,2 milliards d’euros sur le cablô Ono

Réseaux

Vodafone annonce l’acquisition du câblo-opérateur espagnol Ono et son parc de 7,2 millions de foyers raccordés en très haut débit.

Après la France avec le rachat de SFR par Numericable, les acquisitions dans le secteur des télécoms s’enchaînent en Europe. En Espagne, précisément, où le britannique Vodafone vient d’annoncer avoir acheté l’intégralité du capital du câblo-opérateur Grupo Corporativo Ono (Ono) pour 7,2 milliards d’euros (6 milliards de livres sterling) à la fois en cash et sous forme de dette. Soit 7,5 fois la valeur de l’Ebitda 2013 d’Ono. C’est aussi un peu plus que les 7 milliards d’investissements réalisés dans l’infrastructure depuis 1998 par le « câblo ».

Vodafone a déclaré, par voie de communiqué, tabler sur des synergies de coûts et d’investissement de 240 millions d’euros environ avant la quatrième année après l’acquisition.

Ono est l’un des principaux câblo-opérateurs d’Espagne. Son réseau très haut débit (200 Mbit/s et plus) s’étend sur 7,2 millions de foyers dans 300 municipalités et 13 des 17 régions du pays. Soit 41% du marché espagnol. Il dispose de 1,9 million d’abonnés aux services d’accès Internet et de télévision payante (TiVo).

Développer les services de communications unifiées

Avec l’acquisition d’Ono, Vodafone entend accélérer le développement de ses services de communications unifiées dans le pays où il construit déjà un réseau de fibre (FTTH) avec Orange. « Le nouvel ensemble Vodafone-Ono crée un fournisseur de communications intégrées majeur en Espagne et représente une opportunité de création de valeur attrayante pour Vodafone, déclare Vittorio Colao Group Chief Executive de Vodafone. La demande pour les produits et services de communications unifiées a considérablement augmenté au cours des dernières années en Espagne, et cette transaction – en collaboration avec notre programme de construction fibre à domicile permettra d’accélérer notre capacité à offrir des propositions ‘best-in-class’ sur le marché espagnol. »

Fort d’un trésor de guerre de 130 milliards de dollars suite à la revente de ses parts dans Verizon Wireless, Vodafone multiplie les emplettes. Ono est la troisième acquisition de l’opérateur britannique ces deux dernières années sur le marché européen du très haut débit. Acquisitions qui pourraient se poursuivre.


Lire également
L’Américain Liberty Global part à la conquête du mobile en Europe


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur