Google conçoit finalement son propre smartphone

Réseaux

Google fait tester son propre smartphone à ses employés. Fabriqué par HTC, le futur Google Phone pourrait être commercialisé directement par Mountain View.

Toute l’année 2007 ou presque, et une partie de la suivante, les spéculations sur la sortie prochaine d’un téléphone mobile sous la marque Google allaient bon train. Finalement, le géant de la recherche en ligne accouchait non pas d’un terminal mais d’un système pour smartphone, Android, que le constructeur HTC allait le premier à adopter sur son Dream en septembre 2008. Pour autant, les rumeurs sur le Google Phone se révèlent aujourd’hui pertinentes puisque l’entreprise de Mountain View a bien l’intention de produire son propre téléphone mobile.

Google a ainsi conçu un smartphone de A à Z, des choix matériels et architecturaux en passant par le système Android accompagné d’applications spécifiques. « Nous avons récemment eu l’idée d’un laboratoire mobile, qui est un appareil qui combine un matériel innovant auprès d’un partenaire avec un logiciel qui tourne sur Android afin de tester de nouvelles fonctionnalités capacités mobiles », note Mario Queiroz, vice président et responsable produit. Pour le moment, le futur (?) Gphone est est à l’heure des premiers essais. « Nous avons partagé ce dispositif avec les employés de Google à travers le monde. Cela signifie qu’ils testent une nouvelle technologie et nous aident à l’améliorer. »

Selon le Wall Street Journal, si Google a conçu le téléphone, il a également sélectionné HTC comme partenaire pour fabriquer le terminal. Lequel pourrait également être baptisé Nexus One et serait directement commercialisé par Google sans passer par un opérateur ou un distributeur. Ce que les opérateurs pourraient apprécier moyennement, tout comme les nombreux constructeurs qui, depuis un an, adoptent Android (comme Sony-Ericsson récemment avec le Xperia X10). Pour l’heure, aucune date de lancement du Nexus One n’est avancée.

En proposant son propre smartphone, Google franchit un nouveau pas sur le marché de l’Internet mobile et s’inscrit plus que jamais comme un concurrent direct de l’iPhone d’Apple ainsi que des BlackBerry de RIM. Le marché du mobile représente en effet un fort levier de croissance pour Mountain View. Fort du succès d’Android (près d’une vingtaine de terminaux lancés en 1 an, 20% des smartphones aux Etats-Unis, trafic Internet multiplié par près de 6 depuis avril 2009, selon AdMob, récemment racheté par Google ), le géant de la recherche en ligne a donc bien l’intention de s’investir un peu plus sur le marché du mobile… au risque de s’attirer les foudres des constructeurs et de leurs partenaires opérateurs. Il restera cependant à vérifier la mise en application de cette orientation stratégique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur