HTC aux commandes de la prochaine tablette Google Nexus 9 ?

MobilitéPoste de travail

En construisant la prochaine génération de tablette de Google, HTC signe son grand retour comme partenaire stratégique de Mountain View.

HTC sera aux commandes du design du Nexus 9, la prochaine tablette vitrine du savoir-faire de Google en matière d’offre mobile. Le constructeur taïwanais signe donc son grand retour comme partenaire de Mountain View. Après avoir signé le premier smartphone Google, le Dream en 2008, puis le Nexus One en 2010, l’entreprise avait cédé sa place à Samsung, LG ou encore Asus. Mais HTC reviendrait donc aujourd’hui en force pour concevoir la prochaine tablette de Google attendue pour le quatrième trimestre.

C’est du moins ce que croit savoir le Wall Street Journal. Le quotidien américain s’appuie sur des sources proches du dossier qui ont souligné que des ingénieurs de HTC avaient fait nombre d’allers-retours entre Taïwan et le Googleplex. Ni Google, ni HTC n’ont confirmé ces informations.

Un choix étonnant pour Google

Un choix étonnant de la part de Google dans la mesure où, après l’échec commercial de sa tablette Flyer en 2011, le constructeur s’est essentiellement concentré sur la conception des smartphones sous Android. Mais le choix s’inscrit dans la stratégie de Google d’alterner les constructeurs partenaires de ses gammes internes afin d’éviter l’exclusivité ou le monopole de l’un deux au risque de se mettre à dos le reste de l’écosystème. Si Google construit ses propres terminaux, plutôt haut de gamme avec les Nexus, et désormais d’entrée de gamme avec Android One, l’entreprise a tout intérêt à élargir et maintenir ses multiples partenariats pour diffuser le plus largement possibles ses services et son audience mobile et éviter de concentrer l’innovation entre les mains d’un seul acteur. Une stratégie qui permet aujourd’hui à Android de revendiquer plus de 80% du marché des smartphones.

De son côté, malgré la qualité reconnue de ses produits, HTC peine à trouver sa place sur le marché des smartphones. Après une enfilade de trimestres déficitaires qui imposé une restructuration stratégique fin 2013, HTC a certes affiché des comptes bénéficiaires au second trimestre 2014. Mais sa situation reste fragile face à la prédominance de Samsung, la montée en force des chinois (Huawei, Lenovo, ZTE) sur la plate-forme Android alors qu’il n’occupe que 2% du marchés des smartphones (selon IDC).

Une nouvelle diversification pour HTC

La Nexus 9 serait donc l’occasion pour HTC de montrer à nouveau son savoir-faire en matière de tablette et de diversifier son offre actuelle. Dans ce même esprit de diversification, le constructeur s’est engagé dans le développement de dispositifs numériques portables (wearables devices). La Nexus 9, qui pourrait dans la foulée accueillir Android L, constituerait ainsi un nouveau tremplin pour HTC. Comme la Nexus 7 l’avait fait pour Asus en 2012.


Lire également
HTC mise sur le milieu de gamme pour rebondir
Résultats : HTC n’arrive pas à s’extraire de la crise


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur