Métiers : quand DSI et CTO prétendent au titre de DG

DSIProjets

Les responsables des technologies ambitionnent d’influencer davantage la prise de décision stratégique. Un sur deux souhaite devenir directeur général.

La transformation numérique des modèles d’affaires implique davantage les responsables IT dans les orientations stratégiques des entreprises. Certains ambitionnent de passer des technologies et systèmes d’information à la direction générale (DG). Mais pas trop vite.

C’est en tout cas ce que révèlent les résultats d’une enquête* américaine menée auprès de directeurs des systèmes d’information (DSI ou CIO en anglais) et des technologies (CTO) par le cabinet de conseil en organisation et gestion des talents Korn Ferry.

88% des responsables technologiques interrogés n’ont pas pour pour ambition d’assumer, dans un avenir proche, la fonction de directeur général (ou chief executive officer – CEO).

En revanche, 51% prévoient de le devenir au cours de leur carrière. Et ce après avoir franchi d’autres étapes, tel le pilotage de la transformation numérique d’un grand groupe.

Après eux, le déluge ?

Mais 71% considèrent qu’ils n’ont pas de successeur immédiatement opérationnel en interne. Une minorité (38%) dit avoir un plan concret pour passer le relais.

Ils sont plus nombreux (57%, contre 47% l’an dernier) à déclarer rendre compte, chaque trimestre, de la gestion de leur activité au conseil d’administration de leur entreprise.

Enfin, selon une autre étude (MIT Sloan CISR), 24% des grandes entreprises cotées en Bourse comptent des experts IT (DSI, CTO…) parmi les membres de leur conseil (board).

*L’enquête (« Technology Officers Pulse Survey 2019 ») a été menée auprès de 194 responsables IT – directeurs des systèmes d’information (DSI, CIO en anglais), directeurs des technologies (CTO) ou du numérique (CDO) – de grandes entreprises.

(crédit photo © shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur