Microsoft ouvre les portes de son Office Store

BureautiqueLogiciels

Avec son Office Store, accessible depuis Office 2013, Microsoft entend développer un véritable écosystème autour des applications bureautique et Exchange en ligne.

Microsoft a annoncé l’ouverture de son Office Store en début de semaine. Cette boutique en ligne est particulièrement destinée aux développeurs Office et Sharepoint qui pourront y commercialiser leurs applications. Bien entendu, les utilisateurs pourront y télécharger de nouvelles applications directement depuis Office 2013 (proposée en version ‘preview’ le mois dernier et disponible depuis cette page).

« Nous avons construit la boutique afin que vous puissiez intégrer le meilleur du web avec les puissantes caractéristiques d’Office et SharePoint », indique Vivek Narasimhan, responsable produit SharePoint, sur le blog MSDN. Ainsi, toutes les applications précédemment installées seront automatiquement téléchargées depuis une nouvelle machine lorsque l’utilisateur se connecte à son compte Microsoft.

Le téléchargement des applications sous le contrôle de l’IT

Ou encore, un document créé à partir d’une application tierce (une infographie dans un tableau Excel par exemple) et envoyé à un correspondant conserve une référence de l’application en question de façon à ce que le fichier transmis puisse être utilisé immédiatement, selon le responsable (nous n’avons pas testé). De quoi accélérer la productivité et améliorer le travail collaboratif.

L’installation des applications dans un cadre d’entreprise peut néanmoins rester sous le contrôle de l’IT. « Nous avons construit des contrôles puissants dans le magasin Office qui permettent à un administrateur de contrôler l’accès aux achats en ligne à l’aide de procédures personnalisables », indique Vivek Narasimhan. Un mécanisme de distribution des applications en interne (le App Catalog) est également proposé aux organisations sous SharePoint. Et cela que les applications aient été développées en interne ou par des partenaires.

Simplifier la vie des développeurs

Avec son Office Store, Microsoft a également souhaité simplifier la vie des développeurs. Toute l’activité administrative se concentre dans le Sheller Dashboard à partir duquel le développeur renseigne son profil, télécharge ses applications, les renseigne, fixe un prix et les modalités de paiement.

« Nous savons que ce domaine est source de grande douleur sur les boutiques des concurrents alors nous avons rédigé nos règles sans ambiguïté et de façon à vous permettre de vous familiariser dès le début avec le processus. » Microsoft s’occupant de vérifier l’intégrité des applications et de leurs classement en fonction des notes attribuées. « Tout ce que vous avez besoin de faire est vous concentrer sur le développement d’une application intéressante. Nous nous chargerons de la mettre en avant auprès des clients. »

20% contre 30% chez les concurrents

Dans le cas d’un développement interne, l’entreprise pourra s’appuyer sur le framework de licence de Microsoft pour distribuer son application auprès des employés sans nécessairement passer par l’Office Store. Un modèle de licence accessible depuis des API dédiées et sur lequel le développeur pourra tirer parti pour s’assurer des conditions d’utilisation de son travail sans avoir à implémenter une infrastructure de « licencing ». Particulièrement pratique dans le cadre des applications proposées en mode essai avant achat.

Enfin, Microsoft entend prélever 20 % du montant de la vente contre 30 % chez Apple ou Google pour leurs boutiques d’applications mobiles. De quoi accélérer la motivation des développeurs à s’intéresser à l’Office Store susceptible d’intéresser un milliard d’utilisateurs d’Office dans le monde. Soit autant de consommateurs potentiels, donc.


Voir aussi
Dossier Silicon.fr – Microsoft Windows Azure, une plate-forme cloud enfin complète


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur