Nokia frôle les 4 Gbit/s de bande passante en 4G LTE

4GMobilitéRéseaux

En agrégeant une dizaine de bandes de fréquences et en combinant les technologies TDD et FDD LTE, Nokia a atteint les 3,8 Gbit/s de bande passante 4G. Un record.

Nokia vient de franchir un nouveau palier dans sa course aux très hauts débits mobiles en technologie LTE. En association avec l’opérateur coréen SK Telecom, l’équipementier finlandais a atteint les 3,79 Gbit/s de bande passante sur un réseau 4G en exploitation. Une capacité qui permettrait en théorie à un utilisateur de télécharger un DVD HD de 5 Go en à peine 11 secondes. Une sérieuse avancée en regard du précédent record de 2,6 Gbit/s (précédemment sous la filiale NSN) atteint en février dernier sur le réseau de l’américain Sprint.

Nokia SKTelecom 3,8 Gbit

Pour réaliser sa performance, Nokia s’est appuyé sur un ensemble de 10 plages de fréquences agrégeant ainsi 200 MHz de largeur de bande passante (contre 120 MHz la fois précédente) aussi bien en technologie FDD (Frequency Division Duplexing) que TDD (Time Division Duplexing). Une première. Pour mémoire, en se basant sur deux fréquences différentes, le FDD autorise l’émission et la réception du signal simultanément mais à des débits différents. A l’inverse, les liaisons montantes et descendantes sont asymétriques avec le TDD qui s’appuie sur une seule, mais plus large, bande de fréquences autorisant ainsi une bande passante équivalente dans les deux sens. « Les opérateurs à travers le monde peuvent être confiants dans notre capacité à répondre à la demande croissante, non seulement pour télécharger plus rapidement, mais aussi pour l’envoi de données », assure Zhang Qi, vice président de l’offre TD-LTE chez Nokia.

Valider l’agrégation FDD et TDD LTE

Au-delà de l’exploit (que seuls les opérateurs disposant de 10 lots de fréquences réservées pour la 4G pourraient mettre en œuvre), la performance vise à démontrer la faisabilité des technologies actuelles de Nokia. La démonstration, également présentée dans le cadre du salon Innovation Days de Shanghai, s’est effectuée en technologie Single RAN (multi réseaux) sur la ligne de solutions réseau d’accès Flexi Multiradio 10 Base Station de l’équipementier.

Cette implémentation de la technologie LTE-Advanced (LTE-A) Multiple Input Multiple Output (MIMO) désormais capable d’agréger TDD et FDD double ainsi les attentes du 3GGP, l’association chargée des standardisations des technologies mobiles, qui visait l’agrégation de 5 fréquences pour une bande de 100 MHz. Nokia travaille aujourd’hui avec le consortium  et plusieurs opérateurs pour faire de la convergence TDD-FDD une réalité commerciale.

 

crédit photo © Wong Sze Fei – Fotolia.com


Lire également
Nokia et NTT Docomo testent ensemble la 5G
Nokia investit dans le filtres de fréquences radio de Mesaplexx


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur