Nokia libère Anna

LogicielsSmartphones

Nokia annonce la mise à jour d’Anna, la nouvelle version de Symbian, sur plusieurs de ses terminaux. Et confirme la poursuite des développements de son OS d’origine en parallèle à l’arrivée de Windows Phone.

Nokia donne l’impression d’ignorer la phase de transition vers Windows Phone dans le cadre des accords signés avec Microsoft. Et poursuit les développements de son système d’origine, Symbian. En avril dernier, le constructeur finlandais lançait deux nouveaux smartphones, les E6 et X7, équipés de Anna, la nouvelle version de Symbian. Plus récemment, le N500 nous offrait également l’occasion de découvrir le nouvel OS mobile.

Nokia annonce aujourd’hui qu’il est désormais possible de profiter d’Anna sur plusieurs de ses smartphones par simple mise à jour. Les modèles N8 (qui verra peut-être ses dysfonctionnements disparaître), C7, C6-01 et E7 sont concernés. La mise à jour pouvant être téléchargée depuis l’Ovi Store (version 3.1.1) par l’intermédiaire d’un PC (plus rapide si l’on dispose d’une bonne liaison Internet) ou directement par les airs (OTA) si l’on est moins pressé.

Parmi les innovations d’Anna, notons une nouvelle interface graphique et une ergonomie mieux pensée, dont le clavier désormais disponible en mode portrait et un écran coupé en deux qui permet de suivre l’arrivée des messages, les pages web ou les notifications de contact lors de la saisie de texte. La navigation Internet se voit optimisée, notamment avec des chargements de pages plus rapides. Et le service de cartographie Maps intègre de nouveaux éléments comme les transports en communs et des interactions avec Facebook, Twitter et Foursquare.

Les utilisateurs professionnels apprécieront la messagerie instantanée et la gestion de présence ajoutée à l’outil de messagerie unifiée Microsoft Communicator Mobile, le support des demandes de réunion depuis les e-mails, un chiffrement matériel et la gestion de la sécurité pour les accès aux systèmes d’information des entreprises (support IPSEC et SSL VPN). Les développeurs se réjouiront (peut-être) de la présence de Flashlite 4, Java Runtime 2.2, Qt Mobility 1.1 et Qt4.7. A noter enfin que Anna introduit le support du NFC (Near Field Communication), la technologie de communication sans contact qui permet notamment de payer depuis son téléphone. Une technologie pour l’heure réservée au seul C7.

Si l’arrivée d’Anna s’apparente à une bonne nouvelle pour les utilisateurs des terminaux Nokia, la stratégie de ce dernier reste difficile à suivre. Avec l’annonce de la mise à jour, le constructeur renouvelle son attachement au développement de Symbian tout en fonçant vers Windows Phone, au risque, donc, de devoir supporter deux plates-formes majeures en parallèle.

« Les smartphones Nokia sous Symbian sont utilisés par des millions de personnes dans le monde chaque jour, pour répondre aux besoins spécifiques des consommateurs à des offres tarifaires variées, tente d’expliquer Ilari Nurmi, vice-président de Nokia. Symbian Anna représente une mise à jour importante de l’expérience dont bénéficie les utilisateurs et démontre notre engagement sans faille à Symbian qui verra arriver jusqu’à 10 nouveaux téléphones au cours des 12 prochains mois. »

Nokia entend assurer les développements et support de Symbian au moins jusqu’en 2016. S’il reste des clients pour les apprécier. Car la perte de marché de Nokia s’accélère. Sous la pression d’Android et de l’iPhone, elle est passé de 30 % à moins de 23 % en un an, en tombant sous la barre symbolique des 100 millions de terminaux vendus au deuxième trimestre. Une chute que doit enrayer la stratégie Windows Phone dont les premiers modèles Nokia sont attendus pour la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur