Numericable met la main sur Virgin Mobile

MobilitéRéseaux

Virgin Mobile et Numericable Group sont entrés en négociations exclusives. Le futur propriétaire de SFR poursuit la consolidation du marché.

Virgin Mobile n’aura pas mis longtemps à trouver preneur. Dix jours à peine après les rumeurs de vente, le MVNO (opérateur mobile de réseau virtuel) détenu par Omea Telecom a trouvé son interlocuteur. Mais alors qu’on attendait SFR ou Bouygues Telecom, voire Coriolis, c’est Numericable Group, décidemment très en forme, qui enlève le morceau.

« A l’issue de la procédure de mise en vente du groupe opérant en France sous l’enseigne Virgin Mobile, les vendeurs, actionnaires du holding de tête Omer Telecom Limited, ont retenu l’offre de reprise déposée par Numericable Group », précise le communiqué, cité par ITespresso.fr. Numericable a proposé 325 millions d’euros pour récupérer 100 % des parts de l’opérateur mobile.

Numericable-SFR-Virgin Mobile

Virgin Mobile s’intègrerait donc dans le rapprochement en cours entre Numericable et SFR (initialement propriété de Vivendi) qui est déjà un chantier complexe. « Vivendi participera pour une quote-part de 200 millions d’euros au financement de cette acquisition qui concourra à valoriser la participation qu’elle a vocation à détenir dans Numericable après son rapprochement avec SFR. »

Il faut également consulter les instances représentatives du personnel concernées et soumettre cette nouvelle opération de consolidation à l’Autorité de la concurrence en vue de décrocher une autorisation. Eric Denoyer, Président-directeur général de Numericable Group, évoque ce rapprochement avec Virgin Mobile comme une manière « d’accélérer sa stratégie de convergence entre le très haut débit fixe et le mobile ». Un argument déjà avancé pour justifier le rapprochement avec SFR.

Désengagement du marché français

La mise en vente de Virgin Mobile est devenu un sujet d’actualité brûlant dans les télécoms. Même si la rumeur d’une cession était récurrente depuis 2010.

A travers la société Omea Telecom, le premier opérateur mobile virtuel de France (avec 1,7 million de clients) est détenu par Carphone Warehouse (le groupe de distribution d’offres mobiles d’origine britannique détient 46%) et le groupe Virgin (46%). Financom (société holding détenue par le fondateur du groupe Geoffroy Roux de Bézieux) et le management disposent du reliquat (8%).

Carphone Warehouse semble le plus pressé à se désengager sur le marché français. Courant 2013, il a progressivement fermé son réseau de boutiques The Phone House déployé dans l’Hexagone. De plus, outre Manche, un gros chantier est enclenché : Carphone Warehouse et Dixons (distribution d’électronique grand public) ont annoncé leur fusion.

Quelle intégration ?

Difficile de savoir aujourd’hui comment les forces Numericable-SFR-Virgin Mobile seront combinées. Auparavant, pour devenir full MVNO (opérateur mobile “dégroupé”, c’est-à-dire opérant son propre cœur de réseau et s’appuyant sur les opérateurs pour l’accès), Virgin Mobile avait signé des accords réseaux avec SFR et Bouygues Telecom afin de proposer des formules 4G attractives. Tout en restant client d’Orange et de SFR sur la 3G et son offre professionnelle.


Lire également
Virgin Mobile conforté dans sa stratégie full MVNO


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur