Internet des objets : Microsoft adopte la technologie AllJoyn

CloudLogicielsM2MMobilité

En rejoignant la AllSeen Alliance dédiée à l’interopérabilité des objets connectés, Microsoft pourrait créer un véritable écosystème pour le protocole AllJoyn.

Microsoft vient de rejoindre la AllSeen Alliance, a annoncé celle-ci le 2 juillet. Ce consortium open source s’attache à définir un framework autour de la technologie AllJoyn qui vise l’interconnexion des objets au-delà de leurs formats propriétaires. A l’origine développé par Qualcomm qui l’a reversé en mode Open Source avec la création de la AllSeen Alliance en décembre 2013, AllJoyn vise donc à accélérer le développement des objets connectés (ou IoT, Internet of Thing).

1 milliard d’objets Microsoft

Microsoft s’inscrit comme le 51e contributeur du consortium AllJoyn qu’il rejoint en tant que membre Premier aux côtés de LG, Panasonic, Haier, Sharp, Technicolor, et Qualcomm notamment. La AllSeen Alliance estime à pas moins de 1 milliard le nombre d’appareils Microsoft aujourd’hui déployés dans la nature. Un volume considérable d’objets qui crée un véritable écosystème d’objets connectés et une opportunité majeure d’expansion pour AllJoyn.

« Aucune entreprise ne peut accomplir seule le niveau d’interopérabilité requis pour soutenir l’Internet des Objets dans les usages réels au quotidien. La forte présence de Microsoft dans les foyers par l’intermédiaire d’ordinateurs, tablettes, téléphones, plates-formes de jeu et leur capacité auprès des consommateurs, de l’entreprise, de l’éducation, et de l’automobile industrielles, est une occasion unique d’accélérer l’adoption de AllJoyn sur une très large offre de produits et de marchés verticaux », commente Liat Ben-Zur, président de la AllSeen Alliance.

Résoudre les défis de la sécurité

Microsoft s’attache à développer le marché du IoT à travers son OS embarqué Windows Embedded et les capacités Cloud de la plate-forme Windows Azure (lire Microsoft place ses pions sur l’échiquier de l’Internet des objets). « Microsoft estime que l’Internet des objets n’est pas une notion futuriste mais est aujourd’hui une réalité dans les appareils, les capteurs et l’infrastructure cloud tout autour de nous, note Kevin Dallas, directeur général de l’Operating Systems Group de Microsoft. Mais pour faire de l’IoT un succès, il faut résoudre les défis dans la sécurisation de la connectivité, la gestion de ces objets et l’interaction avec les services cloud et les données générées par les machines. » Un défi que l’adoption de AllJoyn permettra de mieux relever.

Selon le McKinsey Global Institute, le marché du IoT pourrait générer entre 2 700 et 6 200 milliards de dollars annuellement d’ici à 2025. A condition que tous ces objets connectés parviennent à se parler au-delà de leurs caractéristiques techniques et commerciales propres. Reste à savoir si ce langage commun passera par AllJoyn ou une autre technologie.

crédit photo © Alexei Tacu – Shutterstock


Lire également
Sequans place la 4G LTE dans le M2M et l’Internet des objets
Blackberry plonge dans l’Internet des objets
Semiconducteurs : l’Internet des objets tire les ventes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur