Office 365 ProPlus : Microsoft va forcer les utilisateurs de Chrome à basculer vers Bing

BureautiqueCloudLogicielsNavigateursPoste de travail

Microsoft est critiqué car il envisage de forcer l’installation de l’extension du moteur de recherche Bing pour les utilisateurs d’Office 365 ProPlus à l’aide de Google Chrome. La France n’est, pour le moment, pas concernée par la mesure.

Microsoft fait face à une réaction croissante contre sa décision de forcer l’installation de son moteur de recherche Bing dans le navigateur Chrome de Google pour certains utilisateurs.

À la fin du mois dernier, Microsoft a discrètement annoncé son intention d’installer une extension de recherche Bing dans Chrome lors de la sortie d’une prochaine version d’ Office 365 ProPlus.

L’extension Microsoft Search dans Bing change automatiquement le moteur de recherche par défaut de l’utilisateur.

 » À partir de la version 2002 d’Office 365 ProPlus, une extension pour Microsoft Search dans Bing sera installée qui fera de Bing le moteur de recherche par défaut pour le navigateur Web Google Chrome « , a déclaré Microsoft dans un article de blog .

Installation forcée

La société a déclaré que l’extension serait installée avec de nouvelles installations d’Office 365 ProPlus ou lorsque les installations existantes d’Office 365 ProPlus seront mises à jour.

Si Bing est déjà le moteur de recherche par défaut, l’extension ne sera pas installée.

Firefox n’est pas actuellement pris en charge, mais la prise en charge est prévue pour une date ultérieure, tandis que l’extension n’est pas incluse avec le plan Office 365 Business.

La société a ajouté qu’elle ne planifie actuellement que le basculement forcé des moteurs de recherche en Australie, au Canada, en France, en Allemagne, en Inde, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

La version 2002  d’Office 365 ProPlus devrait être déployée début mars.

Le changement permet aux utilisateurs d’accéder à Microsoft Search, un service de recherche orienté entreprise dévoilé en mai 2019 et accessible uniquement via Bing.

Lire l’intégralité de l’article sur Silicon.co.uk

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT