Plus de 700 000 malwares Android

OS mobilesPoste de travailSécurité

Le nombre de malwares ciblant Android devrait atteindre le million avant la fin de l’année, selon Trend Micro.

Le nombre d’applications malveillantes ciblant Android a encore augmenté. Trend Micro rapporte qu’il en a dénombré 718 000 au second trimestre 2013. En hausse significative par rapport aux 509 000 comptabilisés au premier trimestre.

A ce rythme de croissance, le million de malwares sous Android devrait largement être dépassé avant la fin de l’année, souligne l’éditeur de solutions de sécurité. Il ajoute que, comparativement, il aura fallu une décennie à l’industrie du PC pour atteindre ce volume de programmes nuisibles. Les premiers terminaux Android ont été lancés fin 2008 sur le marché. Soit bientôt cinq ans. Sous cet angle, Android n’a plus rien à envier à Windows.

Recrudescence des fausses applications bancaires

Dans son rapport (disponible en PDF), Trend Micro note par ailleurs une expansion inquiétante de 29% des malwares de type «banking» avec 146 000 infections sur la période contre 113 000 précédemment.

Les Etats-Unis arrivent en tête des pays victimes de ces agents voleurs d’informations bancaires avec plus d’un million d’instances comptabilisées, soit 28% des attaques. Le pays d’Obama est suivis du Brésil (22%), de l’Australie, de la France (5% chacun) et du Japon (4%).

L’Europe épargnée ?

Mais c’est dans les Emirats Arabes Unis qu’on télécharge le plus de backdoors, faux antivirus, adware, trojans, rootkits et autres pourvoyeurs de spam ou de SMS surtaxés. Les pays du golf persique comptent pour 13,8% des malwares téléchargés. Suivent ensuite les pays en voie de développement d’Asie et d’Amérique latine tels que la Birmanie (5,05%), le Vietnam (4,95%), la Malaisie (moins de 3%), le Mexique (4,23%) ou le Venezuela (3,11%). Si les puissances comme la Chine (3,57%) et l’Inde (3,74%) sont impactées, aucun pays européen n’entre dans le Top 10 de Trend.

Trend Micro : les principaux malwares Android


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur