Qualcomm assure la liaison voix entre la 4G LTE et la 3G WCDMA

4GRéseauxSmartphones

Qualcomm a validé, avec succès, les tests de transfert d’appel d’un réseau LTE 4G vers un réseau 3G depuis sa puce Snapdragon S4. La Bourse, elle, a validé la stratégie du groupe américain qui franchit les 100 milliards de dollars.

Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule. Qualcomm vient d’annoncer avoir réussi le premier transfert d’appel depuis la 4G/LTE (en voix sur IP) vers la 3G/le WCDMA en utilisant la technologie SRVCC (Single Radio Voice Call Continuity). Dans les faits, le test a eu lieu le 23 décembre sur un réseau Ericsson à partir d’un terminal équipé du processeur multimode 3G/LTE Snapdragon S4 MSM8960 de Qualcomm.

Fonction définie par le 3GPP (l’organisme qui standardise les technologies mobiles), le SRVCC est indispensable à la VoLTE (voix sur LTE). Il assure le transfert sans coupure d’une communication voix depuis un réseau LTE 4G vers une infrastructure 3G. Un service indispensable pour promouvoir l’adoption rapide de la 4G puisque la construction des réseaux LTE n’en est qu’à ses débuts. La perte des signaux 4G risquent donc d’être fréquente en mobilité dans un premier temps (tout comme nous bénéficions aujourd’hui de la bascule automatique des données 3G vers la 2G en cas de besoins).

Un service indispensable

Jusqu’à présent, la bascule du signal voix était assurée par un circuit dédié, à part (le circuit-switched fallback ou CSFB), sur le téléphone. En supportant le SRVCC et le CSFB simultanément, le Snapdragon S4 MSM8960 élimine le besoin d’embarquer deux modems (3G et 4G) dans le téléphone. Un service indispensable le temps que se généralise la 4G (ce qui prendra de longues années) et qui permet aux constructeurs de téléphones d’améliorer leurs designs tout en bénéficiant de réduction de la consommation (une puce au lieu de deux, schématiquement).

Cette bonne nouvelle a-t-elle accéléré la montée en puissance de la capitalisation de Qualcomm ? Elle n’a pas pu la pénaliser en tout cas. Le groupe a franchi, hier jeudi 2 février, la barre des 100 milliards de dollars à la Bourse de New York, rapportent Les Echos (03/02). Une réponse, très positive, à l’annonce des résultats trimestriels, mercredi soir, en hausse de 40 % à 4,68 milliards de dollars pour un bénéfice de 1,87 milliard.

19 milliards en 2012

Profitant d’un marché du smartphone (les téléphones 3G et, depuis peu, 4G LTE) qui explose, Qualcomm devrait poursuivre sa progression. L’entreprise espère générer entre 18,7 et 19,7 milliards de dollars sur l’année 2012. Si l’objectif est atteint, il correspondra à une progression de 25 %. Qualcomm devra néanmoins affronter la concurrence d’Intel qui compte, enfin, s’attaquer au marché des smartphones et tablettes avec ses puces Atom Miedfield.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur