Avec RDS, Ericsson transporte la 3G et 4G au coeur de l’entreprise

4GRéseaux
La small cell Ericsson Radio Dot System

Avec Radio Dot System (RDS), Ericsson entend offrir aux entreprises les mêmes caractéristiques qu’une station de base macro dans un mini boîtier aussi facile à déployer qu’économique.

Ericsson vient de faire un nouveau pas dans l’offre de pénétration des réseaux mobiles des opérateurs au cœur des entreprises. L’entreprise suédoise a présenté Radio Dot System (RDS), un petit boîtier aux allures de détecteur de fumée d’à peine 300 grammes qui sert d’antenne 3G et/ou 4G (les deux protocoles sont exploitables simultanément à condition de partager la même fréquence) pour les communications indoors. Une solution visant à répondre aux besoins toujours plus élevés de consommation de données mobiles.

Cette nouvelle famille de small cell se distingue notamment par sa simplicité de déploiement et de gestion. Installées sur l’ensemble des points stratégiques de couverture mobile de l’entreprise, les RDS se raccordent à un unique concentrateur en Ethernet (câbles LAN standard catégories 5/6/7) qui en assure ainsi l’alimentation (250 mW). Concentrateur lui-même relié au réseau de l’opérateur de l’entreprise.

Mêmes caractéristiques qu’une macro BTS

Par ailleurs, les RDS intègrent les mêmes caractéristiques que les stations de base macro d’Ericsson. Du coup, elles profiteront des mêmes mises à jour logicielles assurant ainsi leur évolutivité dans le temps. « La RDS se gère comme une macro cell », assure-t-on du côté d’Ericsson.

Enfin, le boîtier supporte 40 MHz de bande passante. Une capacité suffisamment large pour accueillir deux opérateurs… à condition que les deux fournisseurs de signal s’entendent à travers des accords de partage ou mutualisation d’infrastructure (RAN-sharing).

Une solution économique

Il n’en reste pas moins que la RDS s’inscrit comme une solution plus avantageuse économiquement à déployer qu’une pico BTS (plus volumineuse et gourmande en énergie et qui nécessite une alimentation en propre), ou qu’un système d’antennes distribuées (DAS) qui nécessite des répétiteurs et sa propre antennes-relais (BTS).

Et plus économique. Ericsson met en avant des gains de temps de déploiement de 70% par rapport à une solution DAS et de 60% en termes de coûts. Sauf que les tarifs de cette solution ne sont aujourd’hui pas communiqués, le produit devant démarrer sa commercialisation « avant fin 2014 ».

Le Wi-fi à part

Radio Dot Station n’est pas sans faire penser à la solution small cell de l’américain SpiderCloud. A la différence que ses boîtiers Radio Node supportent le Wi-fi en plus de la 3G et 4G. Néanmoins, Ericsson souligne que RDS s’intègre « parfaitement » avec son portefeuilles de solution Wi-fi et pourra profiter des fonctionnalités comme le pilotage du trafic en temps réel.

La small cell Ericsson Radio Dot System
Radio Dot System, une small cell 3G et 4G facile et économique à déployer en entreprise.

Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur