Cloud : les recalés d’Andromède, Atos et OVH, prennent leur revanche

CloudRégulations

Atos et OVH ont été retenus pour piloter le cloud français dans le cadre du plan de redressement industriel du pays. Atos est également chargé d’une mission à l’échelle de l’Europe, autour de l’Open Cloud européen.

Thierry Breton, PDG d’Atos, va piloter le développement du cloud français dans le cadre du plan de « reconquête industrielle » annoncé par le gouvernement le 12 septembre dernier. Une mission que le dirigeant de la SSII française et ancien ministre de l’économie partagera avec l’hébergeur OVH, nous apprend l’AFP.

Si les détails du plan en question ne sont pas encore dévoilés, n’oublions pas que Atos avait postulé pour intégrer le projet de cloud souverain Andromède cofinancé par l’Etat. Projet finalement scindé en deux avec la création, d’une part, de CloudWatt enlevé par Orange et Thales, et d’autre part, par la co-entreprise Numergy de SFR-Bull. Le tout agrémenté de 75 millions d’euros chacun apportés par la Caisse des dépôts, via le Fonds national pour la société numérique (FSN).

Une expertise élargie à l’Europe

Quant à OVH, son expertise dans le cloud, en tant que numéro 1 de l’hébergement en France (voire européen), n’a visiblement pas frappé les esprits chargés du projet Andromède.

A travers la mission confiée à Thierry Breton de construire une industrie du cloud français, c’est une belle revanche dont semblent profiter les recalés d’hier.

D’autant que la mission du dirigeant d’Atos va s’élargir l’échelle européenne. Aux côté de Jim Snabe, le co PDG de SAP sur le départ, Thierry Breton a également été mandaté par Neelie Kroes, commissaire chargée de l’Europe numérique, et par le président estonien Toomas Ilves, « d’aider l’Europe à construire sa vision dans le domaine de l’Open Cloud et en termes de régulation d’un marché intérieur des données au sein de l’UE », rapporte l’AFP.

Atos a déjà un cloud européen

Les deux dirigeants piloteront les travaux de l’équipe dédiée au sein du comité directeur de l’European Cloud Partnership (ECP) présidé par Toomas Ilves.

Début 2012, privé d’Andromède, Atos lançait Canopy, une entreprise européenne de cloud computing… épaulée par les américains VMware et EMC.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur