Salaires : les femmes de la Tech réduisent l’écart

DSIProjets

Les dirigeantes commerciales du secteur des technologies surtout. Mais les hommes trustent encore les postes du top management IT les mieux rémunérés.

À contre-courant d’autres études, l’analyse du cabinet de recrutement de cadres et dirigeants Odgers Berndtson met en exergue la progression des rémunérations de femmes de la Tech (source : Women Leaders in Technology 2015 – 2019).

Le rapport s’appuie sur des données issues de 913 recherches et placements de top managers du secteur des technologies depuis 2015. Différents départements sont concernés, des systèmes d’information (SI) aux directions métiers, de la direction financière à la direction générale, dans plus de 60 pays du réseau, France incluse.

Il en ressort que les écarts de rémunération entre femmes et hommes placés par Odgers Berndtson à des postes commerciaux dans la Tech ont « presque disparu ».

Le salaire moyen des cadres et dirigeantes du secteur passant de 122 000 livres (141 K€) en 2013 – les hommes gagnaient alors deux fois plus en moyenne – à 330 000 livres (383 K€) en 2018 – contre 304 000 livres (354 K€) pour les hommes dans ces fonctions –. La rémunération moyenne des femmes à ces postes commerciaux a donc surpassé celle des hommes occupant une fonction similaire l’an dernier.

C’est une première, selon le cabinet de recrutement spécialisé.

Malgré des signes encourageants pour une minorité, la sous-représentation des femmes dans les technologies et le top management demeure.

Qui peut gagner des millions ?

Microsoft, par exemple, emploie dans le monde près de 135 000 salariés (2018). Le groupe est composé à 73,4% d’hommes et à 26,6% de femmes (mais elles sont 38% dans les BU Métiers hors IT). En revanche, les femmes représentent moins de 20% de l’effectif Tech et du Leadership de l’éditeur américain de logiciels.

La tendance est similaire dans d’autres grands groupes technologiques.

Aussi, les hommes trustent encore les postes de leaders IT aux rémunérations les plus élevées, observe le cabinet Odgers Berndtson dans son étude. Mais la proportion de femmes à des postes de direction au sein d’entreprises Tech a augmenté de près de dix points sur la période concernée (de 11% en 2015 à 20% des nominations en 2018).

De surcroît, le nombre de femmes recrutées avec succès en tant que responsables IT progresse. L’étude montre ainsi que la proportion de femmes occupant des fonctions stratégiques, de la direction des systèmes d’information (DSI) à celle des technologies (CTO), a presque doublé, passant de 9% à 17% du total des placements en 2018.

(crédit photo © Ollyy – Shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur