Samsung décline son Galaxy S5 pour la 4G+

4GMobilitéPoste de travailSmartphones

Avec une quarantaine de réseaux 4G+ attendus pour la fin de l’année, le marché du LTE-A prend forme. Samsung y pose un nouveau pied avec le Prime, son Galaxy S5 taillé pour la 4G+.

A l’heure où Bouygues Telecom lance ses offres 4G+ et où Orange s’apprête à en faire autant, l’annonce d’une nouvelle version du Samsung Galaxy S5 compatible LTE-Advanced (LTE-A) apporte une bouffée d’air frais à une offre inexistante pour l’heure en France en matière de smartphones compatibles avec les très hauts débits mobiles améliorés.

Samsung vient en effet de présenter (indirectement par l’intermédiaire de son partenaire Qualcomm) la déclinaison Prime du Galaxy S5, ou « Galaxy S5 Broadband LTE-A », compatible avec le standard cellulaire capable d’offrir, à coup d’agrégation de bandes de fréquences, un débit théorique maximum descendant de 300 Mbit/s, là où la 4G LTE de catégorie 4 plafonne à 150 Mbit/s, indique ITespresso.fr.

Le Prime sera dans un premier temps disponible en Corée où les trois principaux opérateurs propose le LTE-A depuis bientôt un an (SK Telecom, KT Corp et LG U+). SK Telecom, premier opérateur mondial à se lancer sur le LTE-A, avait accompagné son offre d’une version 4G+ locale du Samsung Galaxy S4.

Nouvelle résolution graphique

Dans les configurations techniques disponible sur le site de Samsung, le Galaxy S5 Prime embarque un tout nouveau SoC avec le Snapdragon 805, un affichage QHD et conserve une batterie Li-Ion de 2 800 mAh (ce qui pourrait s’avérer un peu chiche pour le LTE-A).

La course aux pixels est aussi de mise, au-delà du capteur photo qui conserve les 16 mégapixels (un nombre de pixels toutefois déjà très élevé) du modèle précédent. C’est au niveau de l’affichage qu’une surprise apparaît. Sur son écran de 5,1 pouces, il affiche ainsi 2560 par 1440 pixels (QHD), soit 78% de plus que le Galaxy S5 (affichage Full HD). Cela se traduit par une densité de pixels (résolution) de 576 ppp (pixels par pouce) contre 534 ppp pour le LG G3 (même définition mais écran de 5,5 pouces).

Au registre des très hautes définitions, la nouvelle puce de Qualcomm prend en charge le moteur de rendu HQV (Hollywood Quality Video, un actif acheté à la société IDT, Integrated Device Technology, en septembre 2011) et bénéficie du support du codec H.265 (HEVC), le successeur du AVC/H.264. Le S800 ne supporte que ce dernier codec.

Snapdragon 805, arme absolue

La puce embarque également le tout nouveau processeur graphique Adreno 420 (contre Adreno 330 pour les Snapdragon 800 et 801). Il est annoncé jusqu’à 40% plus puissant que son prédécesseur, l’Adreno 330.

Mais l’arme absolue du Galaxy S5 LTE-A se nomme Snapdragon 805. Alors que les Snapdragon 801 (MSM8974AC et MSM8974AB) ne sont que des évolutions du Snapdragon 800 (CPU et GPU cadencés plus vite et contrôleur mémoire différent), le Snapdragon 805 est un tout nouveau SoC. Il est ici épaulé par 3 Go de DRAM LPDDR3 (contre 2 Go pour la version actuelle). Précisément, le SoC intègre quatre cœurs Krait 450, une évolution des cœurs Krait 400 du Snapdragon 800, qui sont cadencés jusqu’à 2,5 GHz. Une puissance qui est épaulée par une bande passante avec la mémoire atteignant 25,6 Go/s.

Annoncé pour le marché intérieur, le Galaxy S5 LTE-A devrait rapidement sortir des frontières coréennes avec l’avènement de la 4G LTE-A sur 40 réseaux 4G+ attendus dans le monde d’ici la fin de l’année. Pour Samsung, il s’agit également d’un test grandeur nature avant le lancement en septembre du Galaxy Note 4 qui devrait partager de nombreuses spécifications avec ce GS5 LTE-A.


Lire également
LTE-Advanced : la Corée du Sud à l’assaut du 300 Mb/s dès 2014
4G : EE et Huawei passent Londres au 300 Mbit/s
600 000 stations LTE-A en 2018

Le Galaxy S5 en images

Les photos officielles du Samsung Galaxy S5

Image 1 of 9

Les photos officielles du Samsung Galaxy S5
Top départ pour le Galaxy S5 de Samsung, un smartphone architecturé autour d’une puce quadricœur cadencée à 2,5 GHz.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur