Smartphones : Huawei décroche face à Samsung

BusinessMobilitéSmartphones
smartphones-coronavirus

Sur un marché en berne et face aux sanctions américaines qui le fragilisent, Huawei décroche définitivement face à Samsung au troisième trimestre. Apple paie aussi le prix du lancement retardé de l’iPhone 12.

Les sanctions de l’administration Trump à l’encontre de Huawei avaient eu raison de sa place de leader mondial des fabricants de smartphones au deuxième trimestre, pour quelques milliers d’unités, au profit de Samsung, selon Gartner.

Trois mois plus tard, l’écart s’est définitivement creusé avec le groupe coréen qui s’installe en tête du classement au troisième trimestre, avec plus de 80 millions d’unités contre moins de 52 millions pour la fabricant chinois pointe IDC.

Une avance d’autant plus significative que le marché a montré des signes de reprise  avec des expéditions en baisse de seulement 1,3% .  » Au total, 353,6 millions de smartphones ont été expédiés au cours du T3  et, bien que le marché ait diminué, les résultats ont été plus solides que les prévisions précédentes d’IDC d’une baisse de 9% d’une année sur l’autre. Cela est largement attribué à la réouverture des économies du monde entier, les restrictions relatives au COVID-19 étant progressivement assouplies. » explique IDC.

La 5G comme levier de la relance 

La croissance soutenue du marché indien, n°2 mondial, n’a cependant pas suffi à compenser les baisses significatives des marchés  plus développés comme la Chine, l’Europe occidentale et l’Amérique du Nord.

Pour ces derniers, le rebond est à attendre du côté de la 5G.  » « Il est très clair que la 5G sera positionnée pour la plupart des consommateurs comme leur prochain téléphone, quelle que soit la marque ou le prix sur lequel ils se concentrent. Le marketing s’est considérablement accéléré. Les produits sont largement disponibles. Des promotions sont en cours. Cela dit, nous pensons toujours que la demande des consommateurs pour la 5G est au mieux minimale, ce qui ne fait qu’ajouter à la pression sur les prix et les OEM. » analyse IDC.

Dans ce contexte, Apple a subi l’effet du retard du lancement de son iPhone 12 
et se place pour la première fois au pied  du podium (4ème).

 

 

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT